Le RAID à Toulouse contre la menace terroriste

Fabien 8 mai 2017 0
Le RAID à Toulouse contre la menace terroriste

« L’antenne du RAID a été inaugurée vendredi, près de Toulouse, par le ministre de l’Intérieur. Une vingtaine d’hommes surentraînés de cette unité d’élite de la police nationale sont prêts à intervenir à tout moment.

Pour la première fois, une antenne de la prestigieuse unité d’élite du Raid prend racine à Toulouse. Installée et opérationnelle depuis le 7 novembre dernier, cette cellule d’une vingtaine d’hommes surentraînés vient d’être officiellement inaugurée, en périphérie toulousaine (1).

Vendredi, le ministre de l’Intérieur, Matthias Fekl, accompagné du préfet de région et du patron de la direction générale de la police nationale, Jean-Marc Falcone, a rappelé l’objectif prioritaire : «Aucun territoire de France ne doit être privé de la capacité de recevoir rapidement l’intervention des forces du Raid ou du GIGN. C’est l’exigence et le devoir de la République». Alors que Toulouse a payé un lourd tribut en 2012 aux attaques terroristes avec les assassinats de militaires, à Toulouse et Montauban, et les tueries perpétrées dans une école juive, la question du redéploiement et du renforcement des forces de sécurité s’est posée avec acuité. Dans un contexte ou la menace terroriste est toujours aussi forte, la présence de cette antenne Raid «illustre la montée en puissance du schéma national d’intervention voulu par Bernard Cazeneuve», a rappelé le ministre, aux côtés d’élus locaux et de parlementaires.

 

Être capable de se projeter très vite sur des lieux de crise, renforcer le maillage territorial des différentes unités spécialisées appelées à travailler ensemble, tels sont les nouveaux enjeux auxquels ces forces d’élite, fidèles à la devise «Servir sans faillir», doivent répondre. C’est dans les locaux fonctionnels d’un bâtiment modulaire flambant neuf que ces «supers-flics» viennent de prendre leur quartier. «Ces hommes viennent de Bièvres (Essonne), qui est le camp de base au niveau national, mais aussi d’autres antennes de province, précise Jean-Baptiste Dulion, chef national du Raid. Une vingtaine d’hommes compose l’antenne toulousaine où de gros efforts de recrutement ont été effectués. Sur ce site, nous bénéficions d’une assistance logistique en permanence». Salle de détente, cuisine, bureaux, salle de réunion au premier étage pour les réunions de crise ou les débriefs, composent l’essentiel du bâtiment. Sans oublier la salle de sport au rez-de-chaussée : ring de boxe, punching-ball, haltères, appareils de muscu… À l’extérieur, stationnent les véhicules type «transporter» avec un «petit véhicule protégé» blindé. Boucliers balistiques portables, fusils de précision et armes lourdes type HK MP5 ou tazer, font partie de l’équipement. Un policier du Raid porte environ 40 kg de matériel sur lui lors de chaque intervention. Depuis le 7 novembre, ces hommes ont participé à 13 opérations de lutte contre la criminalité, 4 dans le cadre d’affaires terroristes. Vingt-neuf personnes ont été interpellées, dont 6 pour des faits terroristes.

(1) Le lieu est volontairement tenu secret pour des raisons de sécurité.

RAID : recherche, assistance, intervention, dissuasion. Il existe 10 antennes Raid en France.

Le chiffre : 13

opérations>Criminalité. C’est le nombre d’opérations de lutte contre la criminalité menées par les hommes du Raid, depuis leur installation le 7 novembre, en périphérie toulousaine. Ils ont participé à l’interpellation de 29 personnes dont 6 pour des faits de terrorisme. »

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top