Stupéfiants : vaste coup de filet du Raid ce matin sur la région de Nancy

Fabien 28 juin 2017 0
Stupéfiants : vaste coup de filet du Raid ce matin sur la région de Nancy

« Réveil très matinal, ce mardi matin, pour les habitants de la rue du Général-Mangin, dans le quartier de la Chiennerie, au second étage de l’entrée A du bâtiment Les Lilas, le même immeuble où deux jeunes enfants ont trouvé la mort le jour du Nouvel an.

Là, dans le cadre d’une vaste opération contre le trafic de stupéfiants sur la région de Nancy, et plus particulièrement sur le quartier du Haut du Lièvre, le RAID a débarqué pour interpeller un individu… Qui a voulu prendre la fuite en sautant par la fenêtre, en slip, du deuxième étage. Une fois sur le bitume, il s’enfuyait, le visage ensanglanté… Avant d’être rattrapé par le chien du RAID qui ne lui a pas fait de cadeau en lui plantant sèchement ses crocs dans le genou. L’individu se retrouvait alors menotté, ventre à terre, dans la pelouse.

Même topo dans le quartier du Haut du Lièvre. Dans un petit immeuble, situé au numéro 2 de la rue Dominique-Louis. Appuyé, là aussi, par les forces de police du boulevard Lobau, notamment une brigade canine, les enquêteurs ont interpellé au moins un homme, âgé, visiblement, d’une vingtaine, claquettes aux pieds, survêtement sur le dos affublé du crocodile vert, avant que son domicile ne soit perquisitionné en sa présence… Après un tour de l’immeuble, escorté de près par la brigade canine et une enquêtrice à la recherche d’objets qui auraient été balancés par la fenêtre.

L’opération, qui a mobilisé près de 125 fonctionnaires, menée conjointement par la brigade des stupéfiants de la Sûreté départementale, la police judiciaire de Nancy et le GIR – Groupe d’intervention régional-, épaulés par une unité du RAID et les BRI – Brigades de recherche et d’intervention – de Nancy et de Metz, se poursuivait, ensuite, aux alentours de 7h30, rue Jules-Ferry, à une encablure de la place de la Liberté, au cœur du vieux village de Laxou, où la porte d’un domicile était attaquée à coups de bélier qui résonnaient dans tous le quartier.

Pour le moment, treize personnes ont été placées en garde à vue et des perquisitions sont toujours en cours.

Tout est parti de renseignements obtenus en novembre derniers par les enquêteurs de la Brigade des stupéfiants. Une enquête préliminaire était alors ouverte ciblant un trafic de stupéfiants dans le quartier du Haut du Lièvre, situé en ZSP sur les communes de Nancy, Laxou et Maxéville.

En mars, ces investigations étaient conjointement poursuivies par la Direction départementale de la sécurité publique et le SRPJ, sur commission rogatoire. Cette étroite collaboration entre ces services permettait d’identifier clairement un réseau de trafiquants structuré et hiérarchisé, spécialisé dans le commerce de cannabis, de cocaïne et d’héroïne et ainsi de rassembler les preuves et d’identifier les divers protagonistes.

Des protagonistes qui ont donc été surpris au saut du lit, ce mardi matin. Simultanément, plusieurs domiciles situés sur les communes de Nancy, Maxéville, Vandœuvre-lès-Nancy, Laxou et Essey-lès-Nancy ont été investis. Dans le même temps, d’autres objectifs étaient interpellés à Paris avec le soutien des policiers locaux. »

 

 

 

Source : L’Est Républicain – article écrit le 27 juin 2017 par  Yannick Vernini

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top