Buxerolles : le forcené s’est rendu avant l’intervention du RAID, pas de blessés

Fabien 19 janvier 2018 0
Buxerolles : le forcené s’est rendu avant l’intervention du RAID, pas de blessés

« Un coup de feu a été entendu tôt ce vendredi matin à Buxerolles, près de Poitiers. Un homme était retranché chez lui rue des Hauts-Bizais près de la Maison des projets. Gros dispositif policier sur place. L’homme s’est rendu peu avant 11h, avant l’intervention des policiers du RAID. Pas de blessé.

 

A Buxerolles, près de Poitiers, un forcené s’était retranché chez lui dès 6h45 ce vendredi matin. L’homme, âgé de 32 ans, s’est rendu de lui-même vers 10h50, juste avant l’intervention du RAID, rue des Hauts-Bizais. Le quartier près de la Maison des Projets était bouclé depuis 7h. Il n’y a pas eu de blessé.

Séparé de sa compagne

Le forcené a un emploi mais vit séparé de sa compagne et de ses enfants. Il a été relogé en mai dernier dans ce petit pavillon de Buxerolles.  Vers 6h30-6h45 ce vendredi, un coup de feu a retenti. L’homme, qui était ivre, a menacé de mettre fin à ses jours, puis tiré sans viser personne, avant de se retrancher chez lui.

 

Vif émoi dans le quartier

Dans un premier temps, un négociateur de la police présent sur les lieux a établi un contact oral avec le forcené, avant l’arrivée du RAID de Bordeaux, pour tenter de ramener l’homme à la raison. Les pompiers se sont également rendus sur place, ainsi que le maire de Buxerolles. Dans le même temps, le frère du forcené est arrivé en trombe, avant d’être neutralisé et calmé.

Ce fait divers a suscité un vif émoi dans le quartier. Une voisine qui habite à deux maisons explique qu’elle n’a pas pu emmener ses enfants à l’école ou au collège ce matin. « Mon mari s’est retrouvé bloqué par la police. On lui a dit qu’il y avait un homme armé dans le quartier et qu’il fallait rester chez nous. On ne peut plus sortir. »

 

Un peu plus loin, des parents d’élèves de l’école de Buxerolles-Bourg, située à un bon kilomètre de la maison cernée, ont signalé que la maternelle et l’élémentaire avaient été confinées pendant un temps. « Personne ne sort des écoles jusqu’à ce que la sécurité soit rétablie« , avait demandé le rectorat. »

 

 

Source : Francebleu.fr – article écrit le 18 Janvier 2018 par Isabelle Rivière

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top