Rennes. Ils séquestrent l’homme qui les a escroqués

Fabien 16 février 2018 0
Rennes. Ils séquestrent l’homme qui les a escroqués

« Cinq personnes, issues de la communauté congolaise, ont été interpellées, mercredi matin, à Rennes. Le RAID est intervenu pour arrêter deux hommes qui pouvaient être armés.

 

Vers 6 h du matin, mercredi, le RAID  (groupe d’intervention de la police), guidé par les enquêteurs de la Sûreté départementale de Rennes, a investi un appartement, square de Stockolhm, dans le quartier du Blosne. Les deux suspects, de nationalité congolaise, que les policiers d’élite venaient chercher, sont soupçonnés d’avoir enlevé et séquestré un compatriote.

 

Un sac avec de la drogue

Fin janvier, un homme se fait enlever à Vitré. Il est amené à Rennes, dans un appartement où il sera séquestré pendant une durée qui n’a pas été précisée.

Il aurait également reçu des coups violents.

Les ravisseurs connaissent leur victime qu’ils fréquentaient depuis quelque temps. Ils lui reprochent d’avoir volé des pièces d’identité leur appartenant et d’avoir tenté de commettre des escroqueries avec.

Des comptes en banque auraient même été ouverts.

Au total, cinq personnes seraient impliquées dans l’enlèvement. En réparation, elles demandent une somme d’argent à celui qu’elles suspectent d’être un escroc.

Finalement, l’otage est libéré. Peu après sa libération, la victime se rend au commissariat et porte plainte.

 

 

Les investigations se poursuivent

Il raconte aux policiers comment et par qui il a été enlevé. Il précise aussi qu’il a vu un sac contenant une grosse quantité de drogue et des armes.

Ce qui explique aussi l’intervention du RAID, mercredi matin. De plus, l’un des suspects a déjà été condamné pour port d’arme prohibée.

 Les deux jours de garde à vue au commissariat de Rennes n’ont pas été de trop pour y voir clair.
Les perquisitions réalisées au domicile des ravisseurs auraient permis la découverte de stupéfiants dont la quantité n’a pas été précisée.
Le parquet de Rennes devrait ouvrir une information judiciaire pour enlèvement et séquestration.
Trois hommes, âgés d’une trentaine d’années, devraient être déférés, ce matin, devant le procureur.
Les investigations se poursuivent. »
Source : Ouestfrance.fr – article écrit le 16 février 2018 par Jo Legall

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top