Hommage à Christian Caron et Fernand Seither, tués en service le 31 août 1989

Fabien 31 août 2013 0

 

Le jeudi 31 août 1989, le RAID est mis en alerte pour interpeller un forcené à Ris-Orangis.

L’individu, a tiré à plusieurs reprises sur des policiers et un magistrat venus lui signaler son placement en psychatrie. Gérard Marilier, divorcé, agent de sécurité dépressif et paranoïaque a passé un cap, celui de la tentative de meurtre. Un policier est gravement blessé au visage.

Arrivés sur place, il est décidé que deux équipes interviendront, l’une à la porte de l’appartement et l’autre par le balcon.

Cependant, rien ne va se passer comme prévu ; la porte résiste aux explosifs posés par les policiers, il faudra trois charges pour entrer au domicile de Marilier.

Les policiers du RAID avaient convenu que tous interviendraient au même moment dés qu’aurait retenti la première déflagration. Mais l’équipe démo n’a pu informer leurs collègues à cause d’un problème de radio.

Chrisitan Caron, intervient en premier, suivi de Fernand Seither et Thierry Azzouzi. Les deux premiers seront mortellement touchés et T. Azzouzi sera grièvement blessé à la cuisse.

Marilier fait feu avec tout son arsenal dont un Mauser en 7,62.. Ce n’est qu’une fois la porte explosée que les policiers pourront évacuer les blessés et interpellé l’individu blessé à la poitrine par C. Caron qui a fait feu au même moment que Marilier.

 

C. Caron, ancien membre de la BRI, et Fernand Seither ancien du GIPN de Strasbourg ne survivront pas à leurs blessures.

T. Azzouzi une fois remis, a réintégré le service actif et est passé responsable de l’armurerie du RAID.

Marilier sera remis à la justice par les hommes du RAID.

 

caron-seither

 

 

 

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top