RAID – Coupures de presse


Sécurité : de la parole aux actes

Fabien : 15 novembre 2017 11 h 26 min : ACTUALITES, Coupures de presse – GIPN, Coupures de presse – RAID

« L’État n’entend pas manquer le rendez-vous que lui fixe l’an prochain la Nouvelle-Calédonie. Il va faire en sorte que la consultation référendaire se passe dans les meilleures conditions possibles, notamment en matière de sécurité et de lutte contre la délinquance. Les moyens sont déployés…

 

« Je pense que nous vivons des moments qui sont importants, historiques, je le redis, vous avez l’habitude des moments historiques.

Je pense que les choses devraient bien se passer dans la prochaine année ».

Tel est le commentaire de Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, à l’issue de la réunion dédiée à la sécurité qu’il a présidée avec les délégations Calédoniennes vendredi dernier.

Cela a le mérite d’être clair !

Et pour que les choses se passent bien, l’État a annoncé la création ou la mise en œuvre d’un certain nombre de dispositifs.

 

Une longue liste de mesures

La liste est longue de ce qu’a obtenu la Nouvelle-Calédonie. Et dans le panel de mesures annoncées, on peut citer celles-ci : les créations à Koné d’une antenne de la brigade motorisée de la gendarmerie et d’une antenne de la brigade de prévention de la délinquance juvénile, l’extension à la Nouvelle-Calédonie de l’enquête « Violences et rapports de genre » (Virage) sur les violences faites aux femmes, la création au sein de la police d’une unité canine, la transformation du GIPN (Groupe d’Intervention de la Police Nationale) de Nouméa en antenne du RAID (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion), le retour au pays de policiers calédoniens, la création sur deux ans de 41 postes de gardiens de prison, la confirmation que le projet du centre de détention de Koné sera conduit dans les délais prévus.

« On est satisfaits de cette réunion, a déclaré Éric Gay, le président de l’association française des maires. Les réponses de l’État sont conformes aux attentes qui avaient été exprimées l’année dernière, qui sont arrivées en cours d’année sur le terrain »

Secrétaire général de Calédonie Ensemble, Philippe Michel a rappelé que ces mesures étaient demandées depuis longtemps, notamment à l’Assemblée nationale par Philippe Gomès :

« On avait formulé un certain nombre de demandes très précises au ministre de l’Intérieur sur lesquelles on a eu des réponses favorables (…/…). Ça signifie que l’État prend en compte la situation particulière, à ce moment particulier, de la Nouvelle-Calédonie en matière de besoins de renforcement des forces de sécurité ». »

 

 

Source : Actu.nc – article écrit le 14 novembre 2017

Laisser une réponse»


Un forcené retranché chez lui à Nice : le quartier Saint-Roch bouclé

Fabien : 15 novembre 2017 10 h 25 min : ACTUALITES, Coupures de presse – RAID

« Un homme s’est retranché à son domicile quartier Saint-Roch à Nice, ce mardi 14 novembre au matin. Le quartier a été bouclé par les forces de l’ordre. Tout est rentré dans l’ordre vers 12h30.

 

Un homme s’est retranché à son domicile, boulevard Louis-Braille, dans le quartier Saint-Roch à Nice, ce mardi 14 novembre au matin. Le quartier a été bouclé par les forces de l’ordre.

Un périmètre de sécurité a été mis est en place.

 

C’est une querelle de voisinage qui a dégénéré. Dans la dispute, un des protagonistes a sorti une arme. Lorsque la police est venue, l’homme refusait d’ouvrir la porte.

Le Raid est donc intervenu. Et le périmètre a pu être levé vers 12h30.  »

 

 

Source : France3-régions.fr – article écrit le 14 novembre 2017 par Laurence Collet

Photo © France3

Laisser une réponse»


Béziers: Six trafiquants de drogue présumés interpellés par le RAID à l’aube ce mardi

Fabien : 14 novembre 2017 21 h 45 min : ACTUALITES, Coupures de presse – RAID

« Les policiers d’élite sont intervenus dans le quartier Gambetta, dans le centre-ville…

 

Le Raid est intervenu à 6 h 30 ce mardi matin dans le centre-ville de Béziers,  pour une opération de lutte contre le trafic de stupéfiants, selon e-metropolitain.

Les policiers d’élite, au nombre de 90, casqués et armés, ont fait irruption dans le quartier Gambetta.

 

Des appartements perquisitionnés

Six appartements ont été perquisitionnés et six individus, des trafiquants de drogue présumés, ont été interpellés et placés en garde en vue une heure plus tard.

Cette opération intervient alors que les policiers enquêtent depuis plusieurs mois sur un trafic présumé, qui approvisionnait des consommateurs du coin, note le site d’actualités. »

 

 

Source : 20minutes.fr – article écrit par N.B le 14 novembre 2017

Photo © Béatrice Colin

Laisser une réponse»


Un projet d’attentat à Nice déjoué, 10 personnes arrêtées

Fabien : 7 novembre 2017 20 h 53 min : ACTUALITES, Coupures de presse – RAID

« Neuf personnes ont été interpellées ce mardi matin en Ile-de-France, dans les Bouches-du-Rhône et dans les Alpes-Maritimes. Un autre suspect a été arrêté en Suisse.

 

Neuf personnes âgées de 18 à 65 ans, dont deux frères, ont été interpellées en France, et une dixième en Suisse, ce mardi matin, dans le cadre d’une opération antiterroriste.

Des perquisitions et des auditions sont en cours.

Selon nos informations, les interpellations ont eu lieu en région Paca et en Ile-de-France, notamment, à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), à Menton (Alpes-Maritimes), dans le Val-de-Marne et en Seine-Saint-Denis.

Cette importante opération est menée, avec l’appui du RAID, par les policiers de la Sous direction antiterroriste (SDAT), de la Direction interrégionale de la police judiciaire de Marseille et de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Ces différents services agissent dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en juillet dernier par la section antiterroriste du parquet de Paris pour « association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste ».

Une équipe commune d’enquête a été mise en place avec les autorités suisses. Les investigations ont permis d’identifier en Suisse un individu ayant une activité particulièrement soutenue sur la messagerie cryptée Télégram.

 

 

«Conversations inquiétantes »

Selon une information de France 3, confirmée par le parquet, ce suspect avait été en lien avec un mineur de 13 ans interpellé le 20 juin dernier à Vitry-sur-Seine. Sur Télégram, cet adolescent était sur le point de mener une attaque au couteau.

En outre, selon nos informations, un projet d’attentat visant la ville de Nice aurait été fomenté par le groupe. Les enquêteurs évoquent des « conversations inquiétantes » sur les réseaux sociaux.

Certains des interpellés, dont plusieurs convertis à l’islam, étaient connus des services de renseignement pour radicalisation. »

 

 

 

Source : Le Parisien.fr – article écrit le 07 novembre 2017 par Jean-Michel Décugis et Eric Pelletier

Laisser une réponse»


Le RAID donne l’assaut pour immobiliser un homme à Villeurbanne

Fabien : 22 octobre 2017 17 h 08 min : ACTUALITES, Coupures de presse – RAID

« Le RAID est intervenu ce samedi soir à Villeurbanne, où un homme menaçait de se faire exploser.

 

C’est une altercation avec son épouse qui aurait perturbé l’homme, déjà atteint de troubles psychologiques, aggravés par de l’alcool et des médicaments.

Alors qu’il avait plusieurs bouteilles de gaz, ses menaces ont été prises au sérieux par la police.

Les forces de l’ordre sont intervenues rue Anatole-France, en évacuant et bouclant le périmètre.

Des camions de pompiers et un véhicule d’intervention technique GRDF ont également fait le déplacement. Les négociations n’aboutissant pas, c’est le RAID qui a pris le relai.

A 22h30, l’unité d’élite a donné l’assaut au domicile de l’homme, où ils ont probablement utilisé des grenades assourdissantes ou incapacitantes.

Rapidement interpellé, l’homme a été transporté à l’hôpital pour des blessures légères causées durant son arrestation, avant d’être placé en garde à vue pour violences conjugales. »

 

 

Source : Mlyon.fr – article écrit le  octobre 2017

Laisser une réponse»


Le RAID donne l’assaut pour déloger un homme qui menaçait de se faire sauter à Vaulx-en-Velin

Fabien : 22 octobre 2017 10 h 40 min : ACTUALITES, Coupures de presse – RAID

« Le RAID est intervenu en force ce samedi soir à Vaulx-en-Velin. Un homme retranché dans un logement menaçait de se faire exploser.

 

22h34. Plusieurs détonations retentissent rue Anatole-France à Vaulx-en-Velin.

Le RAID  vient d’intervenir pour donner l’assaut dans un pavillon. Les bruits entendus par les riverains sont ceux de grenades de diversion utilisés par les policiers au moment de l’intervention.

C’est l’épilogue ce samedi soir d’une soirée tendue qui avait débuté aux alentours de 17h30. C’est à ce moment que la police est intervenue.

Un homme -décrit comme souffrant de troubles psychologiques- était retranché dans un logement et menaçait de se faire sauter. Il était seul, après que sa femme ait quitté les lieux suite à une altercation.

En renfort de la police, les pompiers s’étaient également positionnés, ainsi que des techniciens de GRDF.

Par précaution le voisinage avait été évacué.

Selon les premières informations la personne retranchée a été évacuée vers l’hôpital. Elle souffrirait de quelques blessures, notamment à la tête, étant décrite en état d’urgence relative par des sources proches de l’intervention. »

 

Source : Le Progrès.fr – article écrit le 21 octobre 2017

Photo © Le Progrès.fr

Laisser une réponse»


Intervention du RAID ce matin, le quartier de Beaumont en partie bouclé, une personne interpellée

Fabien : 21 octobre 2017 14 h 05 min : ACTUALITES, Coupures de presse – RAID

« Le RAID est intervenu ce matin rue Racine, à Hem. Un homme aurait été aperçu la veille au soir avec une arme longue à son domicile. Il a été interpellé.

Le quartier a été bouclé une heure.

 

Un homme a été interpellé ce matin vers 10 heures rue Racine à Hem. Il aurait été aperçu la veille au soir avec une arme longue à son domicile.

Dans le contexte actuel, le signalement a été pris au sérieux et le raid est intervenu vers 9 heures ce samedi matin.

Selon nos informations, le RAID serait, dans un premier temps, entré dans l’appartement voisin dont le balcon communique, avant d’interpeller l’individu recherché à son domicile.

Une arme de poing et une arme longue auraient été trouvées sur place. L’homme a été placé en garde à vue. Les perquisitions étaient toujours en cours en fin de matinée.

Le nouveau directeur de la sécurité publique du Nord, le commissaire de permanence et le commissaire central se sont rendus sur place.

Le quartier a été totalement bouclé pendant une bonne heure. Le centre intergénérationnel de Beaumont, situé juste en face, a été évacué et les habitants ne pouvaient pas rentrer chez eux le temps de l’intervention. Les sapeurs-pompiers ont également dû intervenir auprès de la voisine et de son enfant en bas âge, choqués par l’intervention à leur domicile. »

 

 

Source : La Voix du Nord – article écrit le 21 octobre 2017 par Ch.-O. B

 

 

Laisser une réponse»


Le RAID est intervenu sur une affaire d’extorsion de fonds avec arme

Fabien : 21 octobre 2017 13 h 30 min : ACTUALITES, Coupures de presse – RAID

« Un commerçant a été victime d’une tentative d’extorsion de fonds par un individu jugé dangereux et, à ce titre, interpellé jeudi à 6 heures du matin par le RAID.

 

Les policiers du RAID sont intervenus jeudi matin, dès 6 h, pour interpeller un individu a priori dangereux.

La police est plutôt laconique sur cette affaire dont l’enquête est en cours. Cet individu s’est livré sur un commerçant de la commune à une tentative d’extorsion de fonds avec arme et menaces de mort (!), sans qu’on sache à quelle date.

Le commerçant a porté plainte, la police a enquêté et a repéré l’auteur de cette tentative comme logeant… à Bruille. La police précise bien qu’il n’est pas bruillois, donc on suppose qu’il résidait chez des amis ou des connaissances, dont on suppose aussi qu’ils ignoraient tout de cette affaire puisqu’ils n’ont pas été entendus par la police.

 

Un homme recherché

Vu le caractère potentiellement dangereux d’une interpellation, c’est le RAID qui s’en est chargé. L’affaire a été réglée avec promptitude et efficacité et la personne en question s’est retrouvée rapidement en garde à vue à l’hôtel de police de Douai.

Lors de cette garde à vue, les policiers se sont aperçus que cet homme âgé de 31 ans, dont on ne sait s’il est Nordiste ou pas, était recherché dans le cadre de deux autres affaires, avec chaque fois un « bon pour écrou » à la clé, autrement dit un placement en détention.

Il a été présenté à un juge et incarcéré à la maison d’arrêt dans la foulée, au titre des deux « bons pour écrou » accrochés à ses basques et de la tentative d’extorsion de fonds. Tentative sur laquelle la police enquête pour en cerner tous les tenants et aboutissants.

Le nom du RAID étant depuis quelques mois très souvent accolé à des affaires de terrorisme, la police insiste : ce n’est pas le cas ici. »

 

 

Source : La Voix du Nord – article écrit le 20 octobre 2017 par Jean-Luc Rochat

Photo © Archive La Voix du Nord

Laisser une réponse»


Toulouse: le RAID découvre tout un arsenal chez un pilote de ligne

Fabien : 21 octobre 2017 13 h 19 min : ACTUALITES, Coupures de presse – RAID

« Alerté pour un différend familial, le RAID  trouvé au domicile du pilote toulousain 18 armes de poing, deux fusils à pompe, un fusil d’assaut et deux pistolets-mitrailleurs.

C’est un véritable arsenal que les forces de l’ordre ont découvert. Selon les informations de  La Dépêche du Midi, confirmées à l’Express de source policière, le RAID a retrouvé plus de 5000 munitions et de nombreuses armes au domicile d’un pilote de ligne, mercredi, à Toulouse.

Selon cette source policière, le RAID est intervenu au domicile du pilote de long-courrier, alerté pour un différend familial.

 Entrées dans la maison, les équipes du RAID découvrent alors 18 armes de poing, deux fusils à pompe, un fusil d’assaut, deux pistolets-mitrailleurs, et 5000 munitions.

Un amateur de tir sportif

Le père de famille étant amateur du tir sportif, la même source précise que des vérifications sont en cours, pour savoir si ces armes étaient détenues légalement.

 Selon La Dépêche, l’homme s’est rendu au bout de trois heures de négociations, sans difficultés. Conduit dans un premier temps à l’hôpital, il est actuellement placé en garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale. Toujours selon le quotidien régional, son employeur a suspendu le pilote « de toute activité de vol », et ce alors qu’il devait piloter un long-courrier vers Tokyo, en fin de semaine. »
Source : La Dépêche.fr – article écrit le 20 octobre 2017
Photo © Reuters / Eric Gaillard
Laisser une réponse»


Le RAID intervient à Toulouse pour déloger un pilote de ligne armé retranché chez lui

Fabien : 21 octobre 2017 13 h 10 min : ACTUALITES, Coupures de presse – RAID

« Les hommes du RAID ont été appelés ce mercredi pour déloger un pilote de ligne armé et retranché chez lui. La scène s’est produite  dans l’après-midi dans le quartier de Saint-Simon, à Toulouse.

 

Il était aux alentours de 12 h 30 lorsque l’alerte a été donnée. Un homme de 56 ans venait de « péter les plombs ». Cet adepte du tir se trouvait dans sa maison de la rue du Tibet, une zone pavillonnaire d’ordinaire très calme.

Tout débute la veille lorsqu’une dispute éclate entre ce père de famille, un pilote de ligne, et son épouse. Ce dernier sort de ses gonds à tel point que les forces de police sont appelées.

Au vu de son état, il a été conduit  à l’hôpital Marchant pour une consultation psychiatrique.

Mais hier matin, l’homme se fait la belle. Tout est mis en place pour le retrouver. Il est vite localisé à son domicile.

Un pavillon dans lequel se trouvent des armes puisque ce pilote de ligne est également adepte du tir.

Pris en charge par le Samu

Les policiers décident de ne prendre aucun risque. Les fonctionnaires de la brigade anticriminalité se rendent les premiers sur place.

Ils sont vite rejoints par les hommes cagoulés de l’antenne toulousaine du RAID, rompus à ce type d’exercice. Selon nos informations, le père de famille n’avait pas de revendications particulières mais la présence d’armes a incité les autorités à prendre un maximum de précautions. En effet, il s’agissait d’un véritable arsenal.

Le périmètre a été bouclé et les riverains ont dû prendre leur mal en patience, dans la rue, pendant les trois heures de négociations.

Au final, le forcené s’est rendu à la police sans opposer de difficultés particulières.

Très perturbé, il a été pris en charge par le Samu et transporté, de nouveau, à l’hôpital. À l’issue de cette opération, des investigations ont été menées dans le domicile, notamment à l’aide d’un chien, afin de s’assurer qu’aucune matière dangereuse ne s’y trouvait ».

 

 

Source : La Dépêche.fr – article écrit le 18 octobre 2017

Photos © DDM / Thierry Bordas

 

Laisser une réponse»
« Page 1, 2, 337, »
Top