Le forcené retranché chez lui maîtrisé par le RAID

Fabien 7 mars 2019 0
Le forcené retranché chez lui maîtrisé par le RAID

« Un homme de 62 ans armé s’est retranché dans sa maison de la place Saint-Jean hier après-midi. L’arme était en fait un pistolet d’alarme. Le sexagénaire, connu pour des problèmes psychiatriques, a finalement été maîtrisé par le RAID sans être blessé. 

 

Les habitants du quartier Villenouvelle de Montauban rêvaient sans doute d’un dimanche plus tranquille. Mais l’après-midi, plutôt ensoleillé, a paru long pour de nombreux riverains qui ont dû quitter leur logement par mesure de sécurité.

Peu avant 13 heures, la police est en effet appelée pour des coups de feu présumés tirés au niveau de la place Saint-Jean.

Le tireur, habitant le quartier, s’est ensuite retranché dans son habitation. L’inquiétude grandit. Le quartier est ainsi bouclé par les forces de l’ordre. Les pompiers sont également sur place. Par chance, personne n’a été blessé par l’arme du forcené, qui se révélera être un pistolet d’alarme. Face à cette situation, le RAID de Toulouse est appelé pour intervenir et tenter d’établir le dialogue avec le forcené, reclus chez lui. Il arrive vers 14 heures.

L’intervention après trois heures d’angoisse

À partir de là, les minutes semblent plus longues.

Les membres du groupe de Recherche assistance intervention dissuasion de la police font le repérage des lieux. Deux personnes de la famille du forcené arrivent sur place aux alentours de 15 h 15.

Le dialogue semble être établi. Mais plus rien ne bouge. Les habitants, forcés de rester dans la rue, commencent à s’impatienter. Le procureur de la République de Montauban, Laurent Czernik, arrive sur les lieux autour de 15 h 50. Quelques minutes plus tard, les hommes du RAID pénètrent dans le jardin de cette résidence à deux étages. Finalement, juste avant 16 heures, l’atmosphère se détend. L’assaut est terminé, l’homme a été maîtrisé sans être blessé. L’heure pour le parquetier de donner plus de détails sur le scénario de cet après-midi très tendu. «Il a fait usage d’un pistolet d’alarme parce qu’il semblait avoir quelques différends avec des riverains», explique Laurent Czernik.

 

La voiture garée devant, qui lui appartient, est tapissée d’éclat d’œufs. «Le RAID a pris progressivement possession de la maison. L’homme de 62 ans était agité, mais l’interpellation s’est faite sans grande difficulté. Il a été placé en garde à vue pour violences avec armes», termine le procureur.

 

Connu pour des problèmes psychiatriques

Après l’intervention, le portrait du forcené s’éclaire.

D’après une source judiciaire, l’homme avait déjà menacé de faire exploser son habitation il y a environ deux mois. Il est également connu auprès des services de police pour une centaine de mains courantes déposée au commissariat. «C’est un homme qui a des problèmes psychiatriques, notamment du syndrome de diogène», explique ainsi le maire de Montauban Brigitte Barèges, «soulagée que tout se soit finalement bien terminé.»

Celle-ci est arrivée sur les lieux une dizaine de minutes après la fin de l’intervention, suivie par le secrétaire général de la préfecture Emmanuel Moulard. Par la suite, la vie a lentement repris son cours, sur la place Saint-Jean. »

 

Source : La Dépêche.fr – article écrit le 04 mars 2019 par Florent Duprat

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top