LIVRES RAID

Fabien 8 janvier 2019 0
LIVRES RAID

Le RAID : Des hommes discrets (Février 1994) de Charles Pellegrini

Une succession d’attentats terrifiants ensanglante  la France des années 80. En 1985, Pierre Joxe, ministre de l’Intérieur confie au préfet Robert Broussard et au commissaire Ange Mancini la difficile mission de créer une nouvelle unité d’élite de la police nationale, chargée des interventions à risques, des prises d’otages et du terrorisme.

Le RAID est né – Recherche Assistance Intervention Dissuasion – tout un programme.

Charles Pellegrini retrace l’histoire de cette unité d’élite, sa création, ses interventions les plus spectaculaires, et notamment la derniere en date, la prise d’otages des enfants de l’école maternelle de Neuilly.

A travers le récit de leurs exploits et de leurs peines, il nous aide à mieux comprendre à quel point notre société ne peut plus se passer de l’expérience de ces « policiers-psychologues », qui connaissent, mieux que quiconque, le prix du sang.

Le RAID (Avril 1999) de Jean-Louis Courtois

Pour la première fois, un capitaine de police nous fait pénétrer dans le secret des coulisses du RAID. Nous l’y suivons pas à pas pour en découvrir les structures, les exercices, la vie quotidienne et les missions de cette unité.

Au RAID, pas de vedette, mais des héros sans visage, animés par une haute idée de leur fonction et soumis jour après jour à un entrainement intensif. Equipés des armes les plus sophistiquées et les plus diverses, ces hommes extraordinaires n’interviennent que pour sauver des vies….

Le RAID : Unité d’élite de la police nationale (Septembre 2005)

Le RAID est l’unité d’intervention de la Police Nationale, compétente sur l’ensemble du territoire de la République.

Son acronyme signifie Recherche, Assistante, Intervention, Dissuasion. Cette unité prestigieuse rassemble les meilleurs spécialistes, toutes disciplines opérationnelles confondues, ce qui en fait un outil exceptionnel de gestion des crises. Vous découvrirez au travers de cet ouvrage, toute l’étendue de leurs compétences et de leurs matériels, jusque là gardés secrets.

Un DVD exceptionnel complète l’ensemble afin de vous révéler des images inhabituelles et impressionnantes, sur leurs méthodes d’investigation et leurs interventions, des plus prestigieuses aux plus risquées.

Le RAID, l’ultime recours ( 1999) de Jean-Louis Courtois

L’auteur, qui a déjà réalisé un premier ouvrage sur le RAID, nous régale avec ce second opus, plus complet en photos. Des nouveaux textes et chapitres nous emmènent dans le quotidien du RAID.

Raconte-moi. Le RAID : Unité d’élite de la police nationale (Aout 2007) de Valérie Ochs

Créé voici plus de vingt ans pour lutter contre toutes les formes de terrorisme et de grand banditisme, le RAID est une unité d’élite de la Police nationale.

Ce petit livre vous fera découvrir les missions variées qui sont confiées aux hommes d’exception qui composent le RAID, la neutralisation d’individus dangereux n’étant qu’une petite partie de leur activité.

Ce sont autant de spécialistes du tir de haute précision de varappe, de plongée, de parachutisme de motocyclisme, d’effraction de négociation, de cynophilie et de recherche d’explosifs…qui s’engagent à «servir sans faillir».

Le jour où j’ai tué HB (Septembre 2007) de Daneil Boulanger avec Dominique Rizet

13 mai 1993, prise d’otages de l’école maternelle de Neuilly sur Seine. Le RAID (Recherche Assistance Intervention Dissuasion) est sur place. A la tête du groupe d’urgence, un homme, Daniel Boulanger.

46 heures de tensions et de négociations qui se solderont par la mort du preneur d’otages, Human Bomb. Le policier qui a abattu « HB », c’est Daniel Boulanger.

Pour la première fois, le commandant Boulanger, aujourd’hui à la retraite, s’autorise à parler. Entendu par la justice après la mort du preneur d’otages, traité d »assassin de la République », soupçonné d’avoir exécuté « HB », sur ordre du ministre de l’Intérieur Charles Pasqua, le policier apporte une lecture inédite de ces 46 heures qui ont tenu la France en haleine. Il nous fait revivre de l’intérieur cette opération à hauts risques, quotidien des hommes en noir.

LE NEGOCIATEUR (mars 2009) de Laurent Combalbert

Ancien membre du RAID, corps d’élite de la police nationale, Laurent Combalbert est négociateur de crise. Il dévoile les coulisses de ce métier passionnant, encore nouveau en France, pour lequel psychologie, pragmatisme et nerfs d’acier sont de rigueur.
En 1998, Laurent Combalbert réalise son rêve : intégrer la toute jeune unité négociation du RAID, qu’il contribue à développer en suivant notamment une formation au FBI.

Après une passionnante évocation de ses premières années au sein de cette section, Laurent Combalbert retrace plusieurs affaires emblématiques qu’il a eu à traiter au cours de sa carrière : forcené menaçant de jeter son enfant par la fenêtre, prise d’otages dans une prison, enlèvements dans des pays dits  » à risques  » comme le Nigeria, la Russie ou le Venezuela.
Laurent Combalbert décrit dans le détail son mode opératoire, mettant en valeur l’importance du contact, psychologique et physique, entre le négociateur et son interlocuteur. Un récit palpitant qui se lit comme un thriller.

AU COEUR DE L ACTION AVEC LE RAID (Mai 2009) de Gilles Rivet

Sous les initiales du RAID (Recherche, assistance, intervention, dissuasion) se cache l’unité de forces spéciales de la police nationale.
Créé le 23 octobre 1985, ce groupe fort de 160 hommes a fait la une de la presse à de nombreuses reprises. Qui a oublié la prise d’otages dans une école à Neuilly en 1993, l’affaire des terroristes de Roubaix en mars 1996 ou l’arrestation d’Yvan Colonna en 2003 ?
Aujourd’hui, à cause de la menace terroriste, le RAID se retrouve en première ligne pour protéger le territoire français et défendre nos valeurs et nos institutions. Les années à venir ne devraient pas, hélas, voir les « hommes en noir » manquer d’activité. C’est le quotidien hors norme de ces hommes que nous avons suivi pendant plusieurs semaines lors de leur entraînement et sur le terrain que nous vous proposons de découvrir à travers cet ouvrage.

HISTOIRE(S) DU RAID (Juin 2009) de Amaury de Hautecloque

C’est une première : le Raid raconté par ses patrons ! Six policiers sous le feu des questions posées par … l’actuel patron de l’unité d’intervention de la police nationale, Amaury de Hauteclocque ! C’est une autre première… Jamais, jusqu’à ce jour, ces hommes qui ont souvent choisi l’ombre plutôt que la lumière, ne s’étaient ainsi exprimés aussi ouvertement, aussi librement. Tous, sans exception, ont répondu  » oui  » lorsque le commissaire divisionnaire Hauteclocque, chef du Raid depuis septembre 2007, leur a présenté son projet.

Ils ne sont pas nombreux ceux qui ont eu l’honneur de commander ces hommes d’exception que sont les policiers du Raid.

Au total, six commissaires divisionnaires se sont succédés depuis 1985, date de création de cette unité d’élite. Six à raconter leur itinéraire, à se souvenir d’anecdotes croustillantes, d’interventions difficiles et des drames qui les ont, par trois fois, jalonnés. Trois morts. Trois de trop qui, encore aujourd’hui, sont très présents dans la mémoire des quelques 170 hommes du Raid et dont les noms s’alignent sur une plaque commémorative, installée à quelques pas de la salle d’entraînement, à Bièvre où est basée l’unité.
Parmi ces récits toujours palpitants, souvent émouvants, parfois plein d’humour on retiendra celui du premier policier à avoir dirigé le Raid, Ange Mancini qui, avec le légendaire Robert Broussard, a aussi imaginé le Raid et l’a porté sur les fonts baptismaux. Il raconte avec sa faconde et son accent méridional les premiers recrutements, les premières sélections et la première intervention. Et aussi comment quelques copains après un repas bien arrosé ont trouvé ce nom de  » Raid  » désormais célèbre.
Enfin, ce livre unique intervient à un moment où l’histoire du Raid est à un tournant, comme celles de toutes les unités d’intervention en France. En effet, dans quelques années, le Raid, le GIGN, les BRI et autres GIPN ne feront plus qu’un. Le mouvement a déjà commencé : pour la première fois, lors des JO de Pékin, la protection de la délégation française a été assurée par des policiers du Raid et des gendarmes du GIGN sous commandement unique ; celui d’Amaury de Hauteclocque. L’histoire est en marche.

Négociateur au RAID ( Février 2010) de Christophe Caupenne

23h50 : La sonnerie du pager retentit dans la nuit.

Le  » bip bip  » caractéristique réveille une partie de la maison. Sur le petit écran à cristaux liquides, un message sibyllin clignote :  » Alerte ? retour au service ? prise d’otage à Rouen « .  » Monsieur T., un artisan de 52 ans retient sa femme en otage depuis maintenant deux heures sous la menace d’un fusil à pompe « .
Le RAID est appelé pour résoudre la crise. De longues heures de négociation vont alors commencer…

Au fil du temps, l’empirisme qui présidait à la pratique de la  » négociation  » s’est transformé en une discipline aboutie. C’est aujourd’hui une vraie spécialité, riche et complexe. Le commandant Christophe Caupenne est le chef des négociateurs du RAID, l’unité d’élite de la police nationale. Il nous livre ici un ouvrage passionnant dans lequel les histoires sont plus extraordinaires les unes que les autres.

LES  PANTHÈRES NOIRES DE BIEVRES (Mars 2010) de Robert Paturel

La France, victime d’attentats terroristes, décide de se donner les moyens de lutter. Elle réorganise les services policiers et en crée de nouveaux. C’est là qu’interviennent trois anciens d un groupe d’intervention, le RAID.

Trois figures emblématiques, trois copains liés par le même destin, qui ne comptent plus les coups durs, les libérations d’otages, les forcenés de tous poils et les interpellations matinales.

Bientôt ils prendront leur retraite et pensent en avoir fini avec les opérations, mais le destin en a décidé autrement… Suite à une crise majeure, une prise d otages importante, ils vont reprendre du service.

Ils vont jouer là leur dernière scène, mais à leur façon, avec panache, comme des seigneurs. Parallèlement, un mouvement terroriste international évolue dangereusement et sa figure de proue, Afid semble être de tous les coups et vouer une haine tenace à la France… Robert Paturel, après avoir passé vingt ans au Raid comme intervenant et formateur, a terminé sa carrière de policier en tant que négociateur. Aujourd’hui à la retraite, il continue les formations dans différents domaines liés à l’intervention, et est également consultant en sécurité (adacfrance.com).

INTERVENTIONS DU RAID A LA POLICE JUDICIAIRE (Janvier 2011) de François Griscelli

« J’ai voulu raconter la police de l’intérieur, en dévoiler les coulisses et les chausse-trappes, les errements, les tâtonnements et les échecs comme les indéniables réussites. Cette vérité-là peut déranger. Elle est pourtant devenue nécessaire. Flic de terrain, je n’ai jamais eu le goût des courtisaneries, des intrigues de couloir si fréquentes dans les sphères de la  » haute police « . Sous la cagoule noire du RAID ou protégé par l’anonymat d’une voiture de PJ banalisée, au cours de mes trente années de carrière, je n’ai aimé que cela : le  » terrain « , qu’il soit maquis corse ou lande basque trottoir de Paris ou bidon-ville haïtien »

Mémoires du RAID (mars 2011) de Robert Paturel

Il y a eu, certes, quelques livres déjà pour raconter la formidable aventure du RAID. Mais celui-là, écrit par un homme qui en a été un des acteurs et non des moindres a cette qualité de brosser un panorama vivant des réalités de ladite aventure.

Des balbutiements, presque « artisanaux », de ce groupe d intervention de la Police à la concrétisation d une structure hyper professionnalisée que le monde entier nous envie, aux opérations les plus spectaculaires de ces dernières années, Robert Paturel nous donne à voir les choses derrière les choses.

De l intérieur. Et à hauteur d homme. Car ces policiers d élite, qui ont payé au prix fort et n ont pas fini de le faire leur vocation (au sens quasiment religieux du terme), sont d abord des êtres de chair et de sang.

Avec leurs doutes. Leurs craintes. Leurs faiblesses aussi, parfois. Ce qui fait la différence, c est que là où d autres auraient craqué et reculé, ils restent en première ligne. Qui ose gagne. Sans gloriole inutile, sans forfanterie, sans exagération, Robert Paturel nous entraîne au cour de l action.

Mais, comme le RAID est d abord et peut-être surtout une équipe et une famille, il donne la parole à ses camarades. Autant de témoignages qui, sur de mêmes opérations, sont éclairés de ressentis différents. Une histoire d hommes ces Mémoires du RAID ? Oui. Mais, surtout, une histoire d hommes.

LE RAID A L’ÉPREUVE DU FEU (Février 2015) de Robert Paturel

Frappée par de nombreux attentats terroristes, la France a dû réorganiser ses services de police et créer, en 1985, le RAID, bien connu désormais du grand public.

On le voit là en action. Un roman, un récit vif et tragique certes, mais s’appuyant sur des faits réels. Écrit bien avant les attentats de janvier 2015, c’est un texte visionnaire en cela qu’il anticipe les actions conjuguées une grande première du RAID et du GIGN contre les frères Kaouachi. Trois anciens des services spéciaux sont tirés de leur retraite pour faire face à une attaque de grande envergure menée par un certain Afid qui voue une haine sanglante à la France. Quand la fiction rattrape et dépasse la réalité…

DANS LE SECRET DE L ACTION (Janvier 2016) de Jean-Louis Fiamenghi

Jean-Louis Fiamenghi fait partie de ces derniers grands flics qui ont jalonnél histoire de la police. De jeune enquêteur au début des années 1970 au grade de préfet, son parcours est un modèle de réussite. « Fiam » c est d abord l homme des unités d intervention (BRB, BRI, GIPN, RAID) et des interpellations à risque. Il a connu les grandes heures de l Antigang du commissaire Broussard et fut l un des principaux acteurs de l interpellation de Mesrine. Il révèle, pour la première fois, son rôle capital, porte de Clignancourt : il est l un des cinq hommes qui se trouvaient dans le fameux camion bâché. Ce camion et ces policiers que personne n a jamais pu identifier…
« Fiam » est aussi le spécialiste des opérations spéciales au sein de la SORS, une unité des RG, chargée de lutter contre les groupes séparatistes basques, bretons, corses et islamistes. Dans cet ouvrage, il raconte comment il a participé à la neutralisation du groupe Beghal proche des auteurs des attentats de janvier 2015. Il livre aussi pour la première fois son témoignage sur l arrestation d Yvan Colonna dont il fut l un des principaux acteurs. Nommé chef du RAID, la prestigieuse unité d intervention de la police nationale, puis patron du SPHP, le Service de protection des hautes personnalités et enfin préfet – il règlera définitivement la violence des hooligans du PSG, Jean-Louis Fiamenghi nous plonge véritablement dans les coulisses de ces unités d élite, celles qui sont toujours en première ligne lorsque le terrorisme frappe. Le témoignage rare d un homme au coeur de l action.

Le souffleur, dans l’ombre des négociateurs du RAID (Mars 2016) de Christophe Baroche et Danielle Thiéry

En 1998, après des années d’approche, Christophe Baroche, psychologue, intègre le RAID, l’unité d’élite de la police nationale ! C’est une première. Les psy n’ont pas encore très bonne presse parmi les policiers et sa marge de manoeuvre est limitée. Il va donc s’introduire dans le créneau étroit de la négociation de crise, une doctrine encore en friche à cette époque en France où l’on a coutume de régler les crises par l’intervention de la force.

Avec les premiers négociateurs du RAID et en se nourrissant des expériences américaines et sud-africaines, il va participer à la construction de cette matière, établir des profils de forcenés et preneurs d’otages. Puis, il appliquera ses théories au terrain et en vérifiera ainsi l’efficacité et le bien-fondé.

Ces « cas » qu’il expose dans son livre évoquent aussi bien l’inconnu retranché chez lui avec des armes que des affaires beaucoup plus médiatiques sur lesquelles ses compétences ont été grandement sollicitées, tel le dangereux terroriste de Toulouse cerné par le RAID et bien d’autres encore… En se plaçant au coeur de ce dispositif, Christophe Baroche est devenu le « souffleur », une position qu’il a tenue 16 ans durant au RAID. Bien au-delà d’une compilation de souvenirs, Le souffleur est un témoignage écrit avec Danielle Thiéry. Celui d’un homme qui est allé au bout de ses motivations dont la pudeur et la modestie ont valeur d’exemple pour ceux qui croient encore à la vertu de la parole contre la dictature de la violence et surtout, peut-être, pour ceux qui n y croient plus particulièrement en ces périodes troublées.

Médecin du RAID: Vivre en état d’urgence ( Octobre 2016) de Matthieu Langlois

« Que se passe-t-il sur une scène d’attentat ? Peu de gens le savent, beaucoup l’imaginent, d’autres fantasment… Et certains rapportent de fausses informations. Ce que je vis, en tant que médecin-chef du RAID, est hors norme.

Nous sommes formés pour : « servir sans faillir ». Alors pourquoi m’exprimer ? Je le fais surtout pour les victimes. Quatre-vingt-neuf morts rien qu’au Bataclan, quatre-vingt-six à Nice, sans compter ces centaines de blessés directs et indirects. J’ai considéré qu’il fallait avoir le courage de dire la vérité et même de s’expliquer sur ce que nous vivons au RAID. Face à la menace, tout secours improvisé est contre-productif, voire dangereux.

Dès lors que se produit une tuerie de masse au fusil-mitrailleur, il y a des morts. C’est l’intention de mon témoignage, suivre le champ des interventions pour comprendre ce qui ne peut être admissible. Il sera question de cette nuit passée au Bataclan, et surtout du quotidien de notre unité d’élite. Une page dans l’histoire du RAID. »

PATRON DU RAID. FACE AUX ATTENTATS TERRORISTES (Octobre 2017) de Jean-Michel Fauvergue

« Ce livre va bien au-delà d une simple histoire de vie… C est la trace de tout ce que mon unité et moi-même avons vécu pendant quatre ans, pendant l une des périodes les plus troublées en France depuis plus de vingt ans. Je voulais témoigner. Je voulais raconter de l intérieur. Pour moi, c était une nécessité. Une façon de poursuivre ma mission et de rendre hommage à tous ceux qui font le RAID. »

La tuerie de Charlie Hebdo et la prise d otages à l Hyper Cacher porte de Vincennes en janvier 2015, les attentats du 13 novembre à Paris quelques mois plus tard, l opération de Saint-Denis, l attentat de Magnanville visant un couple de policiers en juin 2016, l attaque au camion-bélier sur la promenade des Anglais à Nice le 14 juillet, l attentat dans une église à Saint-Étienne-du-Rouvray douze jours plus tard… Jamais un chef du RAID n aura dû faire face à autant d attaques terroristes en quatre ans passés à la tête de la plus prestigieuse unité d élite de la police.

Jean-Michel Fauvergue s est confié à Caroline de Juglart, journaliste à M6. Il raconte son histoire et celle de son unité de l intérieur. Comment a-t-il mené les hommes en noir au combat pour sauver la vie des otages ? Qu a-t-il pensé au moment de donner les « Top assaut » ? Comment a-t-il réorganisé son service pour mieux lutter contre les nouvelles menaces terroristes et protéger ses concitoyens ? Dans ce livre, il partage aussi ses doutes, ses colères, ses moments de solitude et rend hommage à ses compagnons d armes et aux politiques. Sans faux-semblant, il parle volontiers de ses passions et de ses amitiés. Un témoignage rare qui participe au récit collectif de l une des périodes les plus troublées depuis 20 ans en France.

LE RAID – COMMENT MANAGER UNE UNITÉ D’ÉLITE (Janvier 2018 ) de Jean-Michel  Fauvergue

« J’ai eu la chance de diriger le RAID pendant près de 4 ans. Cette magnifique expérience m’a mis au contact de policiers d’élite, sélectionnés sur des critères très particuliers, parmi les meilleurs. De 2013 à 2017, l’unité est intervenue pour mener des assauts ou assister d’autres services lors des attaques terroristes de Charlie Hebdo, Porte de Vincennes, le Bataclan, Saint-Denis, Magnanville, Nice, Saint-Etienne du Rouvray, etc. Commander les hommes du RAID dans une période particulièrement riche en événements m’a permis de développer un certain nombre de qualités managériales. C’est cette expérience que j’ai souhaité développer dans ce livre afin qu’elle puisse profiter ou être transposable à ceux qui, travaillant dans d’autres organisations ou dans l’entreprise, veulent s’inspirer du management qui a été le mien et celui de notre équipe dirigeante. » Jean-Michel Fauvergue.

LE RAID – 30 ANS D’INTERVENTION (Novembre 2016) de Jean-Marc Tanguy

Ultime recours de la police, le RAID est appelé lors des crises les plus
graves : cette unité d’élite, référence en matière de
contre-terrorisme, intervient dès que la vie de citoyens français est en
jeu. Fondé par l’emblématique Robert Broussard et par Christian Lambert
(qui fut ensuite chef du service), le RAID a acquis ses lettres de
noblesse en effectuant des centaines d’interpellations de criminels
dangereux et de terroristes basques, corses et islamistes. C’est lui qui
a arrêté les quatre chefs d’Action directe (1987) et qui a délivré les
enfants de la maternelle de Neuilly pris en otage par Human Bomb (1993).
Ce sont ces policiers qui ont neutralisé Mohamed Merah, le tueur de
l’école Ozar-Hatorah (2012) et Amedy Coulibaly, le preneur d’otages de
l’Hyper Cacher (2015). Grâce à une vingtaine de témoignages d’acteurs de
premier plan et à de nombreuses photographies inédites, Le RAID, 30 ans
d’interventions fait découvrir, de l’intérieur, cette unité hors
normes. Cet album plonge le lecteur dans le quotidien de ces héros
anonymes (sélection, entraînement, spécialités…) et fait revivre trente
ans d’opérations, des plus célèbres aux plus secrètes.

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top