Rombas : il se jette du troisième étage pour éviter l’interpellation

Fabien 7 juillet 2018 0
Rombas : il se jette du troisième étage pour éviter l’interpellation

« Intervention musclée lundi matin à Rombas pour interpeller deux trafiquants de stupéfiants. L’équipe du Raid de Nancy est intervenue rue Gustave- Charpentier. L’un des deux dealers s’est jeté du troisième étage.

 

Visiblement, quand il a vu ce qui se tramait dans la rue Gustave-Charpentier, à Rombas, autour de son immeuble, le trafiquant de drogue a pensé qu’il était possible de s’échapper par la fenêtre. Il a balancé un matelas par-dessus le balcon, a sauté dans la foulée.

Mais, trois étages plus bas, l’atterrissage ne s’est pas déroulé comme prévu. Il est tombé à côté de ce qui devait amortir le choc.

Le jeune homme de 22 ans a immédiatement été appréhendé par les officiers de police. Il portait un sac en bandoulière dans lequel ont été trouvés 10 490 € en petites coupures, 104 g de cocaïne et un pistolet automatique calibre 9 mm dont le chargeur était approvisionné. La panoplie parfaite du trafiquant qui, même menotté, a encore essayé de tromper la vigilance des policiers.

L’homme n’a visiblement été que très légèrement blessé puisque les services des urgences ont autorisé son placement en garde à vue dans la foulée.

Lundi 2 juillet donc, aux aurores, les policiers de la brigade de la sûreté urbaine (BSU) d’Hagondange, secondés par l’unité d’élite du RAID, ont interpellé deux hommes. Deux frères qu’ils surveillaient depuis quelques mois déjà.

Une longue enquête

L’affaire remonte à mai 2017, à Rombas. Toujours et encore. La police municipale est sollicitée pour des troubles à l’ordre public.

Une bande d’une dizaine de jeunes bloque la circulation et asperge les automobilistes avec des pistolets à eau.

Les faits pourraient presque être risibles si les policiers n’avaient pas été outragés. Ils déposent plainte.

Quelques jours plus tard, la BSU d’Hagondange décide d’interpeller les auteurs de ces grossièretés et débarque chez les fameux frangins de la rue Charpentier.

Le même jour, un résident de l’immeuble rapporte au commissariat de police un sac jeté sur la chaussée pendant l’intervention des policiers.

Il contient 10 350 € en espèces, 25 g d’héroïne, des téléphones portables et des cartes SIM.

C’est le début d’une longue enquête qui s’est achevée lundi.

Les deux frères commerçaient à proximité de chez eux, drainant semble-t-il pas mal de clients. Une première estimation fait état d’un trafic de 5 kg d’héroïne et d’un kilo de cocaïne en un an.

Les deux hommes placés en garde à vue seront déférés aujourd’hui au parquet. Ils devraient faire l’objet d’une comparution immédiate devant le tribunal de Metz pour détention, trafic de stupéfiants et transport d’arme de catégorie B. »

 

Source : republicain-lorrain.fr – article écrit le 05 juillet 2018 par Anne Rimlinger-Pignon

Photo © ER / Alexandre Marchi

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top