Trois hommes interpellés par le GIGN à Rouen pour violences, extorsion et séquestration

Fabien 24 mai 2015 0
Trois hommes interpellés par le GIGN à Rouen pour violences, extorsion et séquestration

« Trois hommes interpellés par le GIGN à Rouen pour violences, extorsion et séquestration

Trois hommes ont été interpellés à Rouen, dimanche 17 mai 2015, par la section de recherches de Versailles (Yvelines), avec le concours du GIGN, après des faits de violences.

La section de recherches de Versailles (Yvelines), les groupements de gendarmerie des Yvelines et de Seine-Maritime et le GIGN (Groupement d’intervention de la Gendarmerie nationale), sont intervenus à Rouen et dans sa proche agglomération, dimanche 17 mai 2015, dans la matinée, pour interpeller trois jeunes hommes, âgés de 22 à 23 ans, soupçonnés de vol avec violences, commis au domicile d’un chef d’entreprise de Béhoust (Yvelines), le 13 avril 2015. L’intervention a été ordonnée par le parquet de Versailles, alors que les enquêteurs avaient appris que la bande organisée « s’apprêtait de nouveau à passer à l’action ».
La victime avait été ligotée et frappée

Le 13 avril 2015, trois hommes encagoulés et armés d’un fusil à pompe avaient fait irruption chez le chef d’entreprise, alors qu’il était parti travailler. Ils avaient alors « ligoté et frappé sauvagement sa femme, âgée de 57 ans, seule dans l’habitation à ce moment », indiquent les enquêteurs de la Section de recherches de Versailles.

« Les agresseurs ont pris le temps de fouiller entièrement la maison et ont menacé de violer l’épouse du chef d’entreprise. L’agression était particulièrement violente : après avoir dérobé de nombreux bijoux, de l’argent et une carte bancaire, les trois agresseurs étaient repartis avec un véhicule appartenant à la victime », détaillent les militaires, qui précisent que la voiture, une Porsche Cayman, selon Le Parisien, sera retrouvée abandonnée, dans une commune voisine. « 

Ils encourent la réclusion à perpétuité

Immédiatement chargés de l’enquête par le procureur de la République de Versailles, les enquêteurs de la Section de recherches trouveront, chez la victime, des indices, et notamment des empreintes génétiques, « permettant de faire rapidement progresser l’enquête », qui va donc les mener jusqu’en… Seine-Maritime, où les trois suspects ont été interpellés. Déjà connus pour des trafics de stupéfiants et vols aggravés, ils ont été placés en garde à vue et doivent être présentés à un juge d’instruction, en vue de leur mise en examen. Ils sont soupçonnés de « faits d’extorsion aggravée avec usage ou menace d’une arme et séquestration, commis en bande organisée et précédés ou accompagnés de tortures ou d’actes de barbarie ». Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité. »

Source : normandie-actu.fr – article écrit le 21 mai 2015

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top