Yvelines. L’homme retranché au Chesnay-Rocquencourt a été arrêté après 3 heures de négociations

Fabien 3 avril 2019 0
Yvelines. L’homme retranché au Chesnay-Rocquencourt a été arrêté après 3 heures de négociations

« Un homme de 44 ans a été arrêté ce mercredi 3 avril, au Chesnay-Rocquencourt (Yvelines). Il était retranché chez lui. L’individu n’est pas inconnu des forces de l’ordre.

 

Après trois heures de négociations, le RAID a réussi à interpeller l’homme qui s’était retranché chez lui, au Chesnay-Rocquencourt (Yvelines), ce mercredi 3 avril.

Le quadragénaire a été arrêté sans difficulté alors qu’il menaçait de mettre fin à ses jours. Il est en bonne santé. Il a même souri alors que les pompiers le prenaient en charge.

Tout a commencé vers 12h30 dans la résidence Hélène-Boucher. Elle est située juste derrière la bibliothèque et la salle de spectacle, la Grande Scène.

Selon nos informations, l’homme aurait appelé les pompiers en indiquant son intention.

 

Un profil jugé inquiétant

Dans la foulée, la police a été alertée.

A 13h10, deux négociateurs du RAID sont arrivés, appuyés par les hommes cagoulés et lourdement armés de la Compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) des Yvelines.

Toute la rue menant à l’immeuble numéro 2 a été fermée ainsi que le parking souterrain.

 

L’opération était jugée délicate au regard du profil du retranché.

Une source nous a confié qu’il souffrait de troubles psychiatriques et qu’il avait séjourné en prison. Il portait d’ailleurs un bracelet électronique.

 

« Il avait tiré depuis son balcon »

Le plus inquiétant est que cet homme est connu pour avoir possédé des armes. Voici quelques mois, il avait même tiré depuis son balcon.

Il est aussi dépendant à la drogue et à l’alcool. D’ailleurs, au moment de l’intervention, il avait bu », confie cette même voix.

À 16h34, le dispositif a finalement été levé. Et ce, au plus grand soulagement des riverains.

 

Deux sabres chez lui

Deux sabres ont été saisis dans son domicile.

Il y avait souvent des problèmes avec lui. On entendait des bagarres provenir de son appartement, au quatrième étage. Il était tout le temps bizarre. Dans le quartier, personne n’était vraiment rassuré en le croisant. On craignait toujours une réaction », témoigne une jeune femme.

À l’issue d’un examen médical, le quadragénaire devrait être entendu par la police.

La justice décidera de la suite. À savoir une hospitalisation d’office ou l’ouverture d’une procédure.

 

« Le mardi 4 avril 2017, le quadragénaire s’était déjà illustré depuis son appartement de la rue Hélène-Boucher, au Chesnay-Rocquencourt (Yvelines).
La police était intervenue, vers 21 heures, alors qu’il tirait avec une arme de poing, depuis son balcon.
A l’arrivée des fonctionnaires, il avait ouvert la porte en tenant un sabre japonais à la main.
Dans son domicile, les forces de l’ordre avaient mis la main sur une arme et des cartouches percutées.
Lors de son transport vers le commissariat, il avait donné un coup de tête dans celle d’un policier. Il lui avait craché dessus, ainsi que sur un autre policier. » »

 

 

Source : Actu.fr –  article écrit le 03 avril 2019 par François Desserre

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top