Hérin : Armé d’un fusil, un forcené ouvre le feu depuis son domicile, le RAID le maîtrise et l’interpelle

Fabien 23 octobre 2021 0
Hérin : Armé d’un fusil, un forcené ouvre le feu depuis son domicile, le RAID le maîtrise et l’interpelle

« Les policiers de l’antenne du RAID de Lille (Nord) ont maîtrisé et interpellé un homme de 45 ans armé d’un fusil dans la nuit de jeudi à vendredi, à Hérin. Retranché dans son domicile, il a ouvert le feu plusieurs fois en l’air lors d’un différend avec son épouse puis dans la rue.

 

 

Intervention délicate et dangereuse la nuit dernière pour les policiers à Hérin.

Peu après minuit, les forces de l’ordre ont été appelées pour des coups de feu dans un logement de la rue Voltaire.

Un homme venait de tirer plusieurs fois en l’air au cours d’un différend sur fond d’alcool avec son épouse indique une source proche de l’enquête.

Les policiers sont arrivés rapidement sur place et auraient été menacés par le mis en cause âgé de 45 ans.

Sa compagne a réussi à s’enfuir et a été prise en charge par les secours.

Elle n’aurait pas été blessée. Un périmètre de sécurité a été mis en place par les forces de l’ordre, alors que le suspect était retranché à son domicile.

 

 

Le RAID pénètre dans le logement

Les hommes de l’antenne du RAID de Lille ont été sollicités et sont arrivés sur les lieux à 01h30.

Des négociations ont débuté avec le forcené qui n’avait pas l’intention de se rendre.

« Il a tiré à plusieurs reprises dans la rue depuis son domicile, durant les échanges avec les policiers », souligne cette même source.

Les policiers d’élite ont finalement pénétré dans le logement vers 03h30, en faisant exploser la porte et en utilisant des grenades incapacitantes.

Le forcené a été maîtrisé et interpellé en quelques instants.

Aucun blessé n’est à déplorer du côté des fonctionnaires.

Âgé de 45 ans et déjà connu des services de police, le mis en cause a été placé en garde à vue différée, étant alcoolisé.

Une perquisition a été menée dans la foulée à son domicile.

Les policiers ont saisi cinq fusils et des munitions.

Les investigations permettront de déterminer s’il détenait ces armes légalement ou non, mais également si le couple est déjà connu pour des faits de violences conjugales. L’enquête a été confiée au commissariat local. »

 

 

 

Source : Actu17.fr – article écrit le 22 octobre 2021

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top