Livres de Robert Paturel

Fabien 20 janvier 2013 0
Livres de Robert Paturel

Boxe de rue : techniques et étude comportementale (2012)

51LcHAPeqkL._SL500_

« Auteur d ouvrages dont les titres parlent d eux-mêmes, « Tonfa sécurité », « L Esprit du combat », « Les Panthères noires de Bièvre », « Mémoires du RAID », Robert Paturel est comme on ne devrait pas dire en français the right man in the right place pour parler d une discipline pour ne pas dire un art méconnue : la boxe de rue. Il nous faudrait plusieurs pages pour énumérer ses titres (nationaux et internationaux), ses spécialités, sa connaissance absolue des techniques de combat. Il a formé des centaines d élèves nombre d entre eux sont devenus de grands champions en France et à l étranger. Il s occupe désormais à l ADAC (Académie des arts de combat) de la boxe de rue et des formations en matière de sécurité. L ADAC finalise la méthode dite « défense de rue » qui regroupe trois disciplines : la boxe de rue, la lutte de rue, les armes de rue. Cela posé, ne jamais perdre de vue que si la boxe de rue est une discipline sportive, le pratiquant est également sensibilisé à l aspect comportemental de la chose. Le sien, bien évidemment. Mais aussi celui de l autre. D où le sous-titre de l ouvrage : « Techniques et étude comportementale ». Richement illustré de photos pédagogiques, ce manuel est un véritable vade mecum qui, soigneusement assimilé, pourra transformer votre être et votre manière d être. En n oubliant pas ce vieil adage : « Il y a des gens qui sont faits pour combattre et ceux qui passent leur vie à se préparer. » Et cet autre : « L homme sage connaît ses limites. » »

Mémoires du RAID (2011)

51s3ix6fQVL._SL500_

« Il y a eu, certes, quelques livres déjà pour raconter la formidable aventure du RAID. Mais celui-là, écrit par un homme qui en a été un des acteurs et non des moindres a cette qualité de brosser un panorama vivant des réalités de ladite aventure. Des balbutiements, presque « artisanaux », de ce groupe d intervention de la Police à la concrétisation d une structure hyper professionnalisée que le monde entier nous envie, aux opérations les plus spectaculaires de ces dernières années, Robert Paturel nous donne à voir les choses derrière les choses. De l intérieur. Et à hauteur d homme. Car ces policiers d élite, qui ont payé au prix fort et n ont pas fini de le faire leur vocation (au sens quasiment religieux du terme), sont d abord des êtres de chair et de sang. Avec leurs doutes. Leurs craintes. Leurs faiblesses aussi, parfois. Ce qui fait la différence, c est que là où d autres auraient craqué et reculé, ils restent en première ligne. Qui ose gagne. Sans gloriole inutile, sans forfanterie, sans exagération, Robert Paturel nous entraîne au c ur de l action. Mais, comme le RAID est d abord et peut-être surtout une équipe et une famille, il donne la parole à ses camarades. Autant de témoignages qui, sur de mêmes opérations, sont éclairés de ressentis différents. Une histoire d hommes ces Mémoires du RAID ? Oui. Mais, surtout, une histoire d hommes. »

Les Panthères noires de Bièvres (2010)

41PQdXMNUIL._SL500_

« La France, victime d’attentats terroristes, décide de se donner les moyens de lutter. Elle réorganise les services policiers et en crée de nouveaux.
C’est là qu’interviennent trois “anciens” d’un groupe d’intervention, le RAID. Trois figures emblématiques, trois copains liés par le même destin, qui ne comptent plus les coups durs, les libérations d’otages, les forcenés de tous poils et les interpellations matinales.
Bientôt ils prendront leur retraite et pensent en avoir fini avec les opérations, mais le destin en a décidé autrement…
Suite à une crise majeure, une prise d’otages importante, ils vont reprendre du service.
Ils vont jouer là leur dernière scène, mais à leur façon, avec panache, comme des seigneurs.
Parallèlement, un mouvement terroriste international évolue dangereusement et sa figure de proue, Afid semble être de tous les coups et vouer une haine tenace à la France…

Robert Paturel, après avoir passé vingt ans au Raid comme intervenant et formateur, a terminé sa carrière de policier en tant que négociateur. Aujourd’hui à la retraite, il continue les formations dans différents domaines liés à l’intervention, et est également consultant en sécurité (adacfrance.com). »

L’esprit du combat. Conseils pratiques aux professionnels du combat et de la sécurité (2002)

510X50FQ98L._SL500_

« Après plus de trente années passées dans les salles de boxe, les dojos, au sein des forces de l’ordre, le moment est venu pour moi de mettre noir sur blanc ce que je sais du combat. Le combat sous toutes ses formes. De la confrontation sportive (entraînement, compétition, etc.) à la confrontation réelle (agressions verbale et physique, etc.), en passant par le combat armé (police, etc.), sous les ordres d’une autorité légitime. Ces formes d’affrontement se ressemblent en effet ; les facteurs de réussite sont les mêmes sur le ring ou dans la rue : la préparation, l’adaptation, la détermination. J’ai essayé de cerner au plus juste l’émotivité du combattant pour trouver les moyens de domestiquer la peur des coups et l’angoisse de la douleur. Ces moyens, ce travail sur soi pour mieux se préparer à l’affrontement sont valables pour tous ceux qui doivent intervenir. Que ce soit sur le ring pour un boxeur, dans la rue pour un policier qui doit interpeller un malfaiteur, pour un groupe d’intervention qui doit donner l’assaut…
Réflexion sur l’aptitude au combat, ce travail est aussi une étude sur la gestion du stress et les différents types de comportements à tenir face aux menaces et aux agressions. Quand on choisit d’être policier ou gendarme, c’est pour se rendre utile. Mais encore faut-il avoir les moyens de voler au secours de la veuve et de l’orphelin… Avant d’avoir la prétention de sauver les autres, il faut être déjà capable de se protéger soi-même. Quels sont les arts martiaux et sports de combat utiles aux professionnels de la sécurité ? Qu’est-ce qui, d’un bon pratiquant, permet de faire un bon combattant ? Comment désamorcer un conflit qui risque de s’envenimer ? Quelles sont les limites de la légitime défense ? C’est à toutes ces questions que j’ai voulu répondre… » (Robert Paturel) »

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top