“C’est le 1er RPIMA qui a remporté le challenge d’appui feu tireur embarqué  (AFTE) organisé par la Brigade des Forces Spéciales Terre (BFST) à Caylus, qui a vu aussi la participation d’une équipe du commando de Montfort, deux du CPA 10, une du GIGN, et une du RAID.
Le COMBFST, le général Didier Brousse, a remis le trophée au 1er RPIMA, qui place deux équipes dans le trio de tête, avec le RAD intercalé en numéro deux.
Les épreuves comprenaient des tirs en statique, en mouvement, de jour, de nuit, en ascensionnel, en translation.
Cette confrontation spécifique et riche d’enseignements a permis de mesurer aussi la montée en puissance du HK 417 qui équipe l’essentiel des cellules de tireurs, y compris dans la police, les différences restant marquées en matière d’organes de visée.
Il a notamment supplanté la génération précédente qui était encore largement utilisée il y a quelques années, comme l’AR-10 (au CPA 10 notamment), le G3 (commandos Marine, GIGN)…
L’AFTE est régulièrement employé en opérations, particulièrement par les commandos Marine qui l’utilisent pour la lutte contre le narcotrafic mais aussi en lutte contre la piraterie.

Rappelons que c’est un fusil de précision de la marine embarquée à bord d’un Panther de la 36F qui avait stoppé le 4×4 des fuyards, après la prise d’otage du Ponant, en avril 2008.

L’AFTE est aussi pratiqué en Guyane, il a notamment servi lors d’une attaque contre une patrouille de reconnaissance CRAJ/GPIOM.

 

Article tiré de RAIDS n°316 – septembre 2012
Texte de Jean-Marc Tanguy
Photo © DGPN-SICOP
 
 

Author

admin@fipn-sdlp.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!