Fusillades et tentative d’homicide à Carpentras : le RAID mobilisé

Fabien 27 décembre 2017 0
Fusillades et tentative d’homicide à Carpentras : le RAID mobilisé

« Hier après-midi, le quartier des Amandiers était dans la ligne de mire de toutes les polices. Sept personnes ont été interpellées.

Hier, la tension est montée d’un cran dans le quartier des Amandiers à Carpentras, au vu des événements des dernières semaines (lire nos éditions précédentes).

Dès le début de l’après-midi, la cité a été le théâtre d’une succession d’événements, qui a atteint son apogée sur les coups de 19 heures avec l’intervention des hommes du RAID venus de Marseille.

Tout aurait commencé en fin de matinée. Un groupe d’individus a tabassé un jeune homme, retrouvé à terre par les sapeurs-pompiers.

Le blessé a ensuite été transporté au pôle santé de Carpentras vers 12 h 45. Un plan de vigilance jaune pour des violences urbaines a alors été lancé.

La police nationale et police secours étaient donc sur le qui-vive. Peu de temps après, les incidents reprenaient. Avec semble-t-il, le même groupe de personnes.

Tentative d’homicide et voiture brûlée

Dans l’après-midi, à 15 h 20, des coups de feu sont tirés, toujours aux Amandiers. Aucun blessé n’est signalé, la police nationale réussit à interpeller trois personnes.

Un autre individu prend la fuite.

Auparavant, le groupe aurait eu le temps, de mettre le feu à un véhicule, une C3 blanche, probablement sa voiture. Mais ce feu a donné lieu à une explosion en raison de munitions qui se seraient trouvées à l’intérieur du véhicule.

À 15 h 45, un camion de sapeurs-pompiers arrive sur les lieux de l’incendie, situé derrière le foyer du 3e âge aux abords du city-stade des Éléphants, cité contiguë à celle des Amandiers.

Cinq sapeurs-pompiers placés, sous le commandement du lieutenant Pascal, vont batailler avec les flammes.

Ce feu a provoqué « beaucoup de bruit dans le quartier » commente-t-on du côté de la mairie. Un large périmètre de sécurité est alors mis en place. Pendant quelque temps, il concernera les quartiers des Amandiers, des Éléphants et de la Sablière, puis sera progressivement réduit, tout au long de l’après-midi.

Le collège Raspail et le groupe scolaire des Amandiers ont bien sûr été concernés. Les élèves ont dû rester confinés jusqu’à la fin de la journée.

 

Un individu retranché dans un appartement

L’individu qui avait pris la fuite est ensuite localisé par les forces de l’ordre, dans un immeuble entre l’avenue André de Richaud et le boulevard du Maréchal-Bugeaud.

De nouveaux coups de feu auraient aussi été tirés depuis l’immeuble, avant que le RAID n’intervienne. L’homme aurait aussi retenu les occupants des lieux contre leur gré.

Ce qui a dû compliquer l’intervention du RAID…

Néanmoins, l’opération, relativement rapide au vu de la gravité de la situation, se déroule a priori sans incident notable, ni blessés, ni échange de tirs.

Le RAID interpelle alors l’individu retranché et deux autres hommes, peut-être des complices qui se trouvaient avec lui.

Le commissaire Ravel de la police nationale et les enquêteurs de la police judiciaire ont mené l’opération de front avec l’équipe marseillaise du RAID.

Le procureur de Carpentras Pierre Gagnoud et un représentant de la Ville se sont rendus sur place à la fin de l’intervention. Les investigations sont en cours.

Élèves confinés

Rapidement après les tirs, le collège Raspail et l’école des Amandiers ont été confinés pour raison de sécurité. Vers 17 h, les enfants n’habitant pas le quartier ont pu retrouver leurs parents.

Mais la soixantaine d’élèves vivant dans la cité ont dû attendre 19 h pour rentrer chez eux. Les établissements n’étaient en aucun cas directement menacés, précise-t-on du côté de la mairie, mais par mesure de précaution, le périmètre de sécurité avait été élargi. »

 

 

Source : Laprovence.com – article écrit le 23 décembre 2017 par Justine Chauvin et Virginie Batailler

Photos © LeDauphine.com

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top