Seine-et-Marne : le RAID libère une adolescente séquestrée à Savigny-le-Temple

Fabien 10 avril 2017 0
Seine-et-Marne : le RAID libère une adolescente séquestrée à Savigny-le-Temple

« Les policiers d’élite ont libéré, dimanche soir, à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne), une adolescente de 16 ans se disant, sur les réseaux sociaux, séquestrée par quatre personnes armées qui la forçaient à se prostituer depuis plusieurs semaines.

Une intervention du Raid en pleine ville ne passe jamais inaperçue. Ce dimanche, vers 19h30, des policiers de l’unité d’élite sont intervenus dans un immeuble de l’avenue Pierre-Mendès-France, à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). Leur mission était de libérer une adolescente de 16 ans se disant, sur les réseaux sociaux, séquestrée par quatre personnes armées qui la forçaient à se prostituer.

 

La jeune fille avait quitté il y a plusieurs semaines le domicile de ses parents, à Besançon (Doubs), pour rejoindre, avec leur accord, son petit ami dans le sud de la France. Mais, dimanche matin, elle envoie un SMS alarmant à sa mère, disant être retenue et menacée de mort par des hommes armés à Savigny-le-Temple. Elle envoie également plusieurs messages sur le réseau social Snapchat où elle évoque des armes de poing et explique être prisonnière dans un appartement, avant que son téléphone ne soit coupé soudainement.

 

La police prend l’affaire très au sérieux. Elle vérifie avec soin toutes les informations durant près de trois heures : géolocalisation du téléphone, envoi discret de policiers en civil à l’adresse indiquée, etc. Voyant que la séquestration est confirmée et que la vie de la victime est menacée, qu’il ne s’agit pas d’un canular ni d’affabulations de l’adolescente, décision est prise d’enclencher le RAID, spécialisé dans ce type d’intervention délicate et rapide.

 

Quatre personnes interpellées dans l’appartement 

Une colonne de policiers d’élite se met en place devant le logement, d’autres hommes cernent la résidence, constituée de plusieurs petits immeubles donnant sur le city stade près de la gare RER D de Savigny. À 19h30, ils cassent la porte, pénètrent dans l’appartement, exfiltrent immédiatement la jeune fille qui était revêtue d’un simple maillot de bain. Ils interpellent dans la foulée trois hommes de 23, 24 et 25 ans et une Brésilienne de 19 ans. Les quatre complices avaient tenté en vain de s’enfuir par le jardin de l’appartement situé en rez-de-chaussée. Le plus âgé, un habitant de Thorigny-sur-Marne, est très défavorablement connu de la police. Des préservatifs, usagés et neufs, jonchent le sol du trois-pièces. Un pistolet automatique 7,65 mm est retrouvé dans la cuisine. Son chargeur se trouvait dans les mains de la Brésilienne.

«C’était comme dans un film»

«C’était comme dans un film, témoigne une voisine. J’ai déjà vu plusieurs interventions de police dans le quartier mais là, ça n’avait rien à voir. C’était bien plus impressionnant, avec de très nombreux policiers, le Raid qui encerclait la résidence et qui barrait la route. Les policiers demandaient aux gens de ne pas sortir de chez eux.»

L’adolescente, qui n’était pas blessée, a été conduite aux urgences gynécologiques pour y subir des examens et des prélèvements. Elle a expliqué aux enquêteurs que ses ravisseurs la séquestraient et la forçaient à se prostituer depuis plusieurs semaines. Elle n’en pouvait plus. Elle a été placée dans une famille d’accueil en région parisienne en attendant que sa famille vienne la récupérer. L’enquête a été confiée à la Sûreté départementale de Seine-et-Marne. »

 

 

Source : LeParisien – article écrit par Marine Legrand le 10 avril  2017

 

 

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top