Meurthe-et-Moselle. Le RAID interpelle un homme qui voulait tirer sur « une personne haut placée »

Fabien 12 mai 2020 0
Meurthe-et-Moselle. Le RAID interpelle un homme qui voulait tirer sur « une personne haut placée »

« Les policiers du RAID et du SRPJ de Nancy sont intervenus dimanche 10 mai dans une résidence sociale à Laxou (Meurthe-et-Moselle). Ils ont interpellé un homme suspecté d’avoir proféré des menaces sur les réseaux sociaux : il voulait s’en prendre à une « personne haut placée » lors du déconfinement. Il a été placé en garde à vue en attendant les suites judiciaires décidées par le parquet.

 

Dimanche 10 mai, les policiers du RAID et du SRPJ de Nancy sont intervenus dans une résidence de Laxou (Meurthe-et-Moselle).

L’opération avait pour objectif d’arrêter un homme de 34 ans qui avait proféré des menaces et intimidations sur les réseaux sociaux, rapporte L’Est Républicain.

Les faits se sont déroulés aux alentours de six heures du matin, dans la résidence qui accueille un public en difficultés sociales.

Les policiers du RAID, lourdement armés et secondés par les enquêteurs du SRPJ ont interpellé le trentenaire dans sa chambre, pendant son sommeil.

Lors de la perquisition, une arme de poing a été retrouvée chez lui, alors qu’il était sous le coup d’une interdiction judiciaire de détention indique le journal local.

 

 

Un « délire » ?

Depuis quelques jours, l’individu était dans le collimateur des forces de l’ordre, après des propos inquiétants postés sur les réseaux sociaux.

Selon François Pérain, le procureur de la République de Nancy, l’homme « aurait indiqué que, lors du déconfinement, il allait utiliser une arme contre une “personne haut placée”».

Le suspect aurait justifié cet acte par un « délire », précise L’Est Républicain.

Le suspect a été placé en garde à vue pour « détention non autorisée d’arme par personne déjà condamnée », « détention d’arme malgré une interdiction judiciaire », « provocation à la commission d’un crime ou délit par moyen de communication électronique ».

Le procureur a également demandé une expertise psychiatrique du trentenaire, déjà incarcéré par le passé.

Les conclusions des examens devaient déterminer un éventuel placement en milieu hospitalier ou une comparution immédiate, ce lundi 11 mai. »

 

 

Source : ouest-france.fr – article écrit le 11 mai 2020 par N. G

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top