Le service de protection des personnalités à bout de force

Fabien 9 décembre 2015 0
Le service de protection des personnalités à bout de force

« Selon la chaîne BFM TV, les policiers du SDLP vont porter plainte contre X pour « mise en danger de la vie d’autrui », « faux » et « harcèlement moral ».

Trop, c’est trop. BFM TV révèle ce lundi que les policiers du service de protection des personnalités (SDLP) comptent porter plainte contre X cette semaine pour « mise en danger de la vie d’autrui », « faux » et « harcèlement moral ». Chargés de protéger des personnalités dites « sensibles », comme le président de la République François Hollande ou son Premier ministre Manuel Valls,  les fonctionnaires dénoncent notamment le non-paiement d’heures supplémentaires.

Ils assurent que toutes les heures ne sont pas inscrites dans le logiciel de gestion, précisant à la chaîne de télévision avoir accumulé près de 1,3 million d’heures supplémentaires, soit 7 000 heures par agent. Cités par BFM  TV, les policiers assurent faire « des journées de 10, 15, jusqu’à 18 heures d’affilée », ajoutant n’avoir « quasiment plus de repos ». Parmi les autres griefs des policiers du SDLP : les brimades de la hiérarchie quand ils protestent contre leurs très longues journées de travail.

Risques

Troisième motif invoqué par les fonctionnaires pour justifier leur plainte : la « mise en danger de la vie d’autrui ». Les policiers assurent en effet que les journées à rallonge qui se traduisent par une grande fatigue ne leur permettent pas de travailler aussi efficacement qu’ils le pourraient, leur faisant parfois prendre des risques pour eux, mais aussi pour les personnes qu’ils sont censés protéger. L’avocat des policiers du SDLP affirme d’ailleurs à la chaîne d’info en continu que « plusieurs départs intempestifs de coups de feu sont liés à des fatigues ». Laurent Franck Liénard va jusqu’à qualifier le service de « bombe à retardement ».

Ces problèmes ne sont pas nouveaux. Comme l’indiquait France 3 le 24 septembre dernier, 14 agents avaient en effet menacé de porter plainte pour les mêmes raisons il y a quelques semaines.  Selon BFM, l’administration compte recruter des policiers prochainement pour alléger la charge de travail des 1 350 hommes du SDLP mobilisés pour protéger 135 personnalités. »

Source : Le Point – article écrit le 12 octobre 2015

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top