Fusillade sanglante à Nantes : un mineur interpellé par le RAID

Fabien 1 octobre 2021 0
Fusillade sanglante à Nantes : un mineur interpellé par le RAID

« Soupçonné d’être impliqué dans une fusillade, cet été, à Nantes, au cours de laquelle un homme a été touché à la tête, un mineur a été interpellé ce mercredi 29 septembre. Il se cachait dans le quartier de Bellevue.

 

Les unités du Raid sont intervenues ce mercredi 29 septembre dans le quartier de Bellevue, à Nantes.

Ils ont trouvé dans un appartement de la rue du Jamet, celui que les autorités recherchent depuis quelques semaines.

Ce garçon, âgé de 17 ans selon nos confrères de Presse Océan, est suspecté d’être impliqué dans l’une des fusillades qui a éclaté en plein coeur de l’été dans l’agglomération nantaise.

 

Cinq coups de feu, un jeune homme s’effondre

Cette interpellation ramène aux évènements du boulevard du Tertre, une large artère entre Nantes et Saint-Herblain.

Le sang y a coulé le 3 août. Vers 20 h 45, une voiture s’approche d’une impasse, a côté d’une boulangerie. Plusieurs personnes sont regroupées.

Le véhicule, une Renault Clio, se porte à sa hauteur, le passager se dresse et prend appui sur la fenêtre pour mieux viser.

Les coups de feu claquent, cinq selon les témoins et les constatations menées sur place. Un jeune homme s’effondre.

 

 

Malgré son gilet, la victime touchée à la tête

Se sentant probablement en danger, la victime, tout juste 20 ans, porte un gilet pare-lame, mais un projectile de calibre 7×65 l’atteint en pleine tête.

Touché à la tempe, il restera plusieurs jours dans le coma et dans un état jugé critique.

Il a perdu l’usage d’un œil mais le corps médical est parvenu à le sauver.

Ce jeune homme, qui n’a pas de famille en France, avait même pu être entendu assez rapidement par les enquêteurs de la Direction territoriale de la police judiciaire (DTPJ) de Nantes.

Les investigations menées sur commission rogatoire pour tentative de meurtre en bande organisée avaient permis de cibler un nom.

Les enquêteurs et la justice ont désormais un suspect entre les mains.

Le procureur de la République de Nantes, Renaud Gaudeul, fournira « les éléments à l’issue de la mesure de garde à vue.»

 

 

Source : Ouestfrance.fr  – article écrit le 29 septembre 2021 par Kevin Grethen

Photo © Vincent Michel / Le Mensuel

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top