Un père de famille, tireur sportif, s’est rendu au RAID dimanche après-midi alors qu’il était retranché à son domicile dans le quartier du Bois-l’Abbé, à Champigny-sur-Marne.

Le déploiement de force a été massif, rapide et efficace. Un père de famille, vivant dans la tour Rodin, au cœur du quartier du Bois-l’Abbé, s’est rendu aux policiers du RAID, en milieu d’après-midi, à Champigny-sur-Marne.

« Sa reddition n’a pas posé de difficulté, constate Laurent Jeanne, le maire (Libres !) de la commune qui ajoute : entre les effectifs locaux et le RAID, il devait y avoir une trentaine de véhicules. »

L’homme, soupçonné dans une affaire de violences conjugales, a été placé en garde à vue.

Interpellé sans résistance

L’affaire démarre en fin de matinée au commissariat de la commune, qui se trouve au cœur du quartier. Une femme vient déposer plainte pour violences conjugales, commises durant la soirée de la veille.

Le père de son fils, un bébé de quelques mois, resté avec lui dans le domicile familial, serait énervé et surtout, armé. « Elle a précisé que c’était un tireur sportif », précise une source proche du dossier.

Pour éviter le moindre risque, les policiers appellent le RAID en renfort et bouclent la tour.

« Les négociations ont été rapides, précise le maire qui s’est rendu sur place. Il n’a pas opposé de résistance et le bébé a été récupéré sans aucun souci et remis à sa mère ».

Les enquêteurs du commissariat ont ensuite repris la main et ont pu perquisitionner le domicile du couple et mettre la main sur les armes.

La situation était redevenue normale en milieu d’après-midi dans le quartier.”

Source : Leparisien.fr – article écrit le 25 juin 2023 par Sylvain Deleuze

Author

admin@fipn-sdlp.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!