Une femme soupçonnée de préparer une action violente, cinq interpellations à Béziers

Fabien 5 avril 2021 0
Une femme soupçonnée de préparer une action violente, cinq interpellations à Béziers

« Les policiers de la DGSI et du RAID sont intervenus dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 avril 2021 dans le quartier de La Devèze, à Béziers (Hérault). Ils ont arrêté cinq femmes dont une soupçonnée de préparer une action violente.

 

Dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 avril 2021, vers minuit et demi, les policiers de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure), du RAID, avec l’appui de policiers du commissariat et de policiers municipaux, sont intervenus à Béziers dans un appartement d’un immeuble du 2 rue Jean Franco, dans le quartier de La Devèze.

Ils ont interpellé cinq femmes.

 

Selon l’AFP, une seule des interpellées était soupçonnée de vouloir commettre une action violente.

Les quatre autres, la mère et trois sœurs de la personne initialement visée par l’opération, l’ont été parce qu’elles étaient présentes au domicile.

L’une d’entre elles aurait environ 18 ans. Toujours selon l’AFP, il semblerait que des églises de Montpellier étaient visées par le projet d’action.

 

 

« Je ne sais pas encore si c’est un attentat déjoué, mais des menaces graves étaient concordantes. » – Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur

 

 

Des perquisitions ont été réalisées dans le logement, un sabre a été retrouvé.

Selon France Info, des produits, en cours d’analyse, pouvant entrer dans la composition d’explosifs, ont été découverts dans la chambre de la jeune femme.

Le maire de Béziers, Robert Ménard, s’est rendu sur place ce dimanche matin.

Il a habité avec ses parents rapatriés d’Algérie dans cet immeuble. Il a rencontré des habitants « qui étaient stupéfaits, et même catastrophés, même s’ils parlent d’une famille qui se vantait de regarder des vidéos de Daech ».

 

« Qu’est-ce qui s’est passé pour qu’on n’arrive pas à détourner ces gens d’idées pareilles ? » – Robert Ménard, maire de Béziers

 

 

Robert Ménard félicite la police pour son intervention, mais se dit inquiet : « On sait bien qu’au cœur de la communauté musulmane, très présente à Béziers, il y a des éléments radicaux, terroristes, islamistes. Mais entre l’imaginer et le voir en œuvre… D’une certaine façon, c’est concret puisque ce sont des gens qui ont été visés directement par cette opération de police… Je suis inquiet et je me dis, qu’est-ce qui s’est passé pour qu’on n’arrive pas a détourner ces gens d’idées pareilles ? »

 

 

Dans le quartier de la Devèze : les habitants sont surpris. Les interpellations pour affaires de stupéfiants font presque partie de la routine, mais cette fois-ci, les forces de l’ordre semblaient craindre autre chose.

Yanis* a 27 ans, il a grandi dans le quartier de la Devèze : « On n’aurait pas pensé qu’elles pouvaient faire ça. Je les voyais tous les jours, avec leur sac-à-dos. À 16h, elles ne faisaient que passer, elles rentraient de l’école.« 

 

« C’était des personnes qui faisaient leur vie. Elles ne se mélangeaient même pas aux autres filles. » – Yanis, qui a grandi dans le quartier de la Devèze

 

Le parquet national antiterroriste (PNAT) a ouvert une enquête préliminaire pour « association de malfaiteurs terroriste ».

 

* Le prénom a été modifié 

 

 

Source : francebleu.fr – article écrit le 04 avril 2021 par Pascale Viktory

Photo © herault-tribune.com

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top