Déployés en novembre à Mayotte après une flambée des violences, les policiers de l’unité d’intervention d’élite vont finalement rester de façon pérenne sur le territoire. « L’île est redevenue calme » depuis leur arrivée, argue Gérald Darmanin.

© Préfet de Mayotte

En déplacement à Mayotte pour ces fêtes de fin d’année, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé sa volonté de « pérenniser la présence du RAID à Mayotte », dimanche auprès de BFM TV. Théâtre de violences entre jeunes de quartiers rivaux depuis plusieurs mois , l’île avait reçu les renforts de l’unité d’intervention d’élite de la police en novembre, déployés non pas pour des opérations spéciales comme à l’accoutumé, mais pour du maintien de l’ordre.

Les douze policiers du RAID envoyés ont « aidé les amis du GIGN, qui sont une trentaine de militaires, pour pouvoir faire des interpellations de personnes extrêmement dangereuses ».

Depuis l’arrivée du RAID et l’action du GIGN menant à l’interpellation de ces individus, « tout le monde constate que l’île est redevenue calme, ce qui est une très bonne chose », a affirmé le locataire de la place Beauvau.

Par ailleurs, la création d’une office d’enquête de police judiciaire pour lutter contre l’immigration illégale, notamment les passeurs, a été annoncée.

« L’immigration n’est pas incontrôlée à Mayotte mais elle est très nombreuse. On dit ici que l’immigration illégale est l’équivalent de la population légale sur le territoire mahorais », a fait savoir Gérald Darmanin.

Il a justifié la nécessité « sans doute de passer la vitesse supérieure » en affirmant que 200 « étrangers », sur les 230 environ qui tentent d’accoster dans l’archipel, sont interpellés chaque jour.

©Mayotte la 1ère

Lancement d’un GIR

Auprès de la même chaîne, samedi, le ministre de l’Intérieur avait également officialisé la création d’un groupe interministériel de recherches (GIR) rassemblant des policiers et des gendarmes pour lutter contre l’immigration clandestine et le travail illégal, mais aussi aider aux enquêtes judiciaires.”

Source : Lejdd.fr – article écrit le 02 janvier 2023 par Elodie Falco

Author

admin@fipn-sdlp.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!