Coup de filet des policiers de la BRI de Paris ce mercredi soir. Six suspects soupçonnés d’avoir préparé méticuleusement l’enlèvement d’un homme dans le but de le séquestrer et l’extorquer, ont été interpellés avant d’être placés en garde à vue. Des armes, des munitions et du matériel pour mener cette opération criminelle ont été saisis.

Six suspects de 29 à 45 ans ont été interpellés par les policiers de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Paris ce mercredi soir, dans le Val-de-Marne et dans la Seine-et-Marne.

Selon les informations d’Actu17, ils sont soupçonnés d’avoir minutieusement préparé l’enlèvement d’un homme de 42 ans, domicilié à Champigny-sur-Marne, connu pour des faits liés aux stupéfiants, dans le but de le séquestrer, le torturer et ainsi lui dérober de l’argent et de la drogue. Les suspects sont tous bien connus des services de police.

Cette enquête, menée conjointement par la sûreté territoriale du Val-de-Marne (ST 94) et la BRI parisienne (BRI-PP), a débuté au début de l’année 2023.

“Les policiers de la BRI-PP ont appris qu’un homme de 45 ans, bien connu de leurs services, était en train de recruter des complices pour préparer l’enlèvement et la séquestration d’un homme dans le but de l’extorquer”, décrit une source proche de l’enquête.


Une balise GPS sur la voiture de la victime

Durant leurs longues surveillances physiques et techniques durant les derniers mois, les policiers découvrent que les suspects effectuent des repérages à proximité du domicile de leur victime, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), et même des filatures.

“Une balise GPS avait été installée sur sa voiture”, poursuit notre source.

Dans le même temps, les mis en cause ont repéré plusieurs endroits en Seine-et-Marne, manifestement des lieux où ils pourraient séquestrer la victime.

“Il était question d’obtenir par la force et la torture, les lieux et l’accès à son argent, éventuellement des stocks de drogue”, ajoute la même source.

Un corps de ferme isolé en Seine-et-Marne avait notamment été inspecté par les suspects, toujours selon nos informations.

Les enquêteurs ont également identifié le cerveau présumé de cette opération criminelle.

Âgé de 45 ans et récemment sorti de prison, il a déjà un long passé judiciaire, notamment pour des faits d’enlèvement, de séquestration, d’actes de barbarie, et liés aux stupéfiants.


Des véhicules faussement immatriculés positionnés

Un coup de filet a été mené par les policiers de la BRI ce mercredi soir, alors que plusieurs suspects s’apprêtaient vraisemblablement à passer à l’action.

“Deux utilitaires volés et faussement immatriculés avaient été positionnés non loin du domicile de la victime”, confie notre source.

Quatre suspects ont été interpellés à Champigny, sur les bords de Marne, vers 18h30.

Deux autres plus tard, vers 23 heures, à Moissy-Cramayel et à Melun (Seine-et-Marne). Ils ont tous été placés en garde à vue dans les locaux de la ST 94.

Des perquisitions ont été menées dans la foulée et ont permis de découvrir tout le matériel nécessaire à cette opération criminelle : des armes de poing et des munitions, ainsi que des menottes, des grenades, des bombes de gaz lacrymogène, des talkies-walkies, des téléphones, mais également un brassard et une fausse carte de police.

Les investigations se poursuivent et permettront de déterminer les rôles précis de chacun des suspects dans cette affaire.”

Source : Actu17.fr – article écrit le 15 juin 2023 par Stephane Cazaux

Photo © Luc Nobout / IP3 Press / Maxppp

Author

admin@fipn-sdlp.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!