Coup de filet concernant un vaste réseau de trafiquants de drogues en Guadeloupe. Plus d’une dizaine de personnes au total ont été interpellées ces derniers jours dont des employés du Port de Jarry. L’enquête se poursuit. Les enquêteurs estiment à 5 tonnes la marchandise illicite écoulée.

Le 6 juin, 14 personnes ont été interpellées en Guadeloupe, indique le parquet de Fort–de-France ce vendredi soir, après les révélations de RCI un peu plus tôt. Une opération menée simultanément par les enquêteurs de l’OFAST (office anti-stupéfiants), assistés d’effectifs de Martinique et de Saint-Martin, la direction territoriale de la police nationale de Guadeloupe et le RAID, et en région parisienne par les enquêteurs de I’OFAST Central.

Tous agissaient dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à la JIRS de Martinique (juridiction inter-régionale spécialisée).

Ils ont été mis en cause pour un vaste trafic de cocaïne à destination de l’Hexagone.

Les enquêteurs évaluent à 5 tonnes le volume de drogue expédié par voie maritime par ce réseau criminel.


Docker, agent de sécurité, manutentionnaire

Le 9 juin, 7 personnes ont été présentées au juge d’instruction en Martinique et mises en examen pour trafic de stupéfiants, blanchiment et association de malfaiteurs.

Certaines d’entre elles travaillaient dans l’environnement du port de Jarry, notamment comme docker, agent de sécurité ou manutentionnaire.

Les intéressés ont été placés en détention provisoire et les investigations se poursuivent pour déterminer le rôle de chacun.”

Source : rci.fm – article écrit le 09 juin 2023 par Rinsy Xieng

Photo © Police nationale de la Guadeloupe

Author

admin@fipn-sdlp.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!