Des policiers du RAID pour interpeller un karatéka ultra-violent en Vendée

Fabien 2 juin 2021 0
Des policiers du RAID pour interpeller un karatéka ultra-violent en Vendée

« Parmi les huit personnes interpellées dans le cadre d’une vaste opération de police pour trafic de drogue, menée mardi 1er juin, à Angers (Maine-et-Loire) et dans un camping de Saint-Jean-de-Monts (Vendée), se trouve un homme initié au sport de combat de haut niveau, déjà bien connu de la police.

 

Il est 5 h, ce mardi 1er juin 2021, dans les locaux du commissariat d’Angers.

Une vaste opération policière se prépare pour arrêter huit personnes impliquées dans un vaste trafic de drogue à Angers et sa région.

Une quinzaine d’hommes du RAID, unité d’élite de la police nationale, se tiennent prêts à interpeller les huit cibles, âgées de 18 à 24 ans, , à Avrillé, Angers et Beaucouzé (Maine-et-Loire).

Mais il y a un problème.

L’homme recherché et décrit comme violent n’est pas à son logement d’Avrillé mais en vacances, avec d’autres personnes, dans un camping à Saint-Jean-de-Monts, en Vendée.

La décision est prise d’envoyer le RAID sur place et d’interpeller au même moment, à 8 h, les huit cibles à Angers et Beaucouzé.

 

 

Violent sur des policiers municipaux

L’homme violent recherché est âgé de 18 ans et est connu de la justice, notamment pour avoir, le 29 avril 2021, été violent envers un équipage de la police municipale à Avrillé.

Lors d’un contrôle routier de son scooter, lundi 26 avril, rue des Fleurs à Avrillé, près d’Angers, il avait agressé des policiers municipaux.

« L’un d’eux témoigne d’un hématome important à l’œil », expliquait le parquet d’Angers.

La police nationale était alors arrivée en renfort pour tenter de calmer le conducteur du deux-roues, habitué des sports de combat qu’il a pratiqués à un haut niveau et au gabarit particulièrement athlétique.

 

 

Le tribunal clément

Placé en garde à vue, déféré devant le parquet puis placé en détention provisoire, l’homme avait été jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel d’Angers.

Le tribunal avait été plutôt clément et n’avait pas suivi les réquisitions du parquet, tenant compte de son jeune âge.

Il avait été reconnu coupable mais n’avait pas été maintenu en détention.

Ce mercredi soir, 2 juin, six des huit gardes à vue devaient être prolongées avec un probable défèrement avant la fin de la semaine. »

 

 

Source : Ouest-france.fr – article écrit le 02 juin 2021 par Mael Fabre

Photo © Ouest-France

Leave A Response »

You must be logged in to post a comment.

Top