Les policiers du RAID ont été dépêchés ce lundi 18 juillet après-midi dans le centre-ville de Tournefeuille. Des voisins avaient entendu des coups de feu.

Des coups de feu en pleine journée au cœur de Tournefeuille.

Les habitants de l’avenue Vincent-Auriol ont été sortis de leur torpeur peu après 14 heures ce lundi 18 juillet par des détonations émanant d’un appartement d’où un chien aboyait. Les témoins ont aussitôt contacté les services de police.

Un homme armé s’était retranché dans son appartement, au fond d’une résidence. Il avait tiré.

L’alerte a été prise très au sérieux à tel point que l’antenne toulousaine du RAID et ses policiers d’élite ont été déployés sur place.

L’homme retranché, âgé de 35 ans, est connu pour ses antécédents psychiatriques.

Début février, un dimanche, le RAID était déjà intervenu chez lui.

À l’époque, il menaçait de “tuer de gens”. Ancien boxeur et amateur des sports de combat, le forcené était considéré comme particulièrement dangereux.

Ce lundi après-midi, un périmètre de sécurité a été établi et la pharmacie toute proche de sa résidence a été fermée afin de faciliter l’intervention des policiers qui négociaient avec le tireur.

Peu après 15 h 30, les policiers sont parvenus à maîtriser cet homme armé au moyen d’un pistolet à impulsion électrique.

Une ambulance a été dépêchée sur les lieux pour le prendre en charge.

Au vu de son état d’agitation, il devait être transporté aux urgences psychiatriques de l’hôpital Purpan à Toulouse.

Personne n’a été blessé par les coups de feu tirés par le forcené.

Les commerces ont pu rouvrir dans cette artère centrale de Tournefeuille vers 16 heures.”

Source : LaDépêche.fr – article écrit le 18 juillet 2022 par Claire Lagadic

Photo © DDM/Xavier De Fenoyl

Author

admin@fipn-sdlp.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!