Une Montpelliéraine de 21 ans, enlevée dans la rue sous les yeux de son compagnon et séquestrée a été libérée samedi par des policiers. Trois dealers réclamaient une rançon.

INFO MÉTROPOLITAIN/  Une Montpelliéraine de 21 ans, enlevée dans la rue sous les yeux de son compagnon et séquestrée, a été libérée samedi par des policiers.

Ce dimanche, les autorités (police et préfecture) observent le mutisme complet sur cette affaire rocambolesque.

Une scène digne d’un polar s’est déroulée en quelques secondes dans la rue des 4 Vents, près du domaine municipal de Veyrassi, dans le quartier nord du Plan des 4 Seigneurs, ce samedi, à Montpellier.

Alors qu’elle se trouvait avec son petit ami, une femme de 21 ans a vu une voiture débarquer à vive allure, trois individus porteurs d’armes à feu en descendre pour la neutraliser violemment et la traîner à bord.

Les ravisseurs sont aussitôt repartis en faisant crisser les pneus, sous les yeux du compagnon de la victime, impuissant et terrorisé.

En réalité, l’enquête attestera qu’en apercevant la voiture des trois individus, il a détalé pour se cacher et leur échapper, abandonnant sa compagne, sur laquelle ils se sont rabattus.

En effet, le compagnon est mêlé à un trafic de résine de cannabis et a reconnu les trois individus partis avec la jeune femme.

Ils étaient venus régler des comptes avec lui, mais, il a réussi à leur échapper.

Le concubin comprenant qu’elle était en danger a immédiatement alerté police-secours en livrant quelques détails, notamment sur le véhicule des suspects (direction de fuite, marque et couleur), toutes les patrouilles des policiers nationaux étant alors mobilisées pour le repérer et l’intercepter.

Blessée au visage 

Selon nos informations, la police judiciaire qui a pris le relais et les forces de police ont réussi quelques heures plus tard à localiser la voiture du côté de Vendargues, puis, l’appartement où la jeune femme était séquestrée -quartier des Beaux Arts- et par précaution, les suspects étant armés et visiblement déterminés lors de leur expédition punitive.

Des policiers de Montpellier ont assuré l’opération de délivrance sans incident.

La victime, choquée, mais soulagée, présentant de légères blessures (ecchymoses) au visage, notamment à un oeil a été transportée aux urgences de l’hôpital Lapeyronie.

Elle a expliqué, en effet, avoir été détenue par les agresseurs violents, une arme à feu pointée en permanence vers sa tête, avec une demande de rançon à la clé.

Une rançon demandée 

Les trois ravisseurs réclamaient, en effet, une rançon de 40 000€ pour régler un litige portant sur une livraison importante de drogue qui a été détournée et dans laquelle serait impliqué le compagnon de la jeune femme.

Comprenant qu’elle ne pouvait pas verser cette somme importante, ni son petit ami avec lequel ils étaient en contact téléphonique, ils ont exigé 20 000€.

Une rançon jamais versée, puisque les ravisseurs ont été arrêtés. Tous trois connus pour être des dealers ont été mis en examen dimanche et écroués.

L’enquête est confiée aux policiers de la Direction territoriale de police judiciaire -DTPJ– de Montpellier pour faire toute la lumière sur cet enlèvement spectaculaire et sur le litige portant sur le vol de résine de cannabis, à l’origine de cet enlèvement.”

Source : Actu.fr – article écrit le 25 septembre 2022 par Jean-Marc Aubert

Photo © Metropolitain

Author

admin@fipn-sdlp.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!