Trois hommes ont été arrêtés après le canular à la prise d’otages au centre commercial de Vélizy 2, à Vélizy-Villacoublay (Yvelines), ce mercredi 15 décembre 2021.

Trois hommes ont été placés en garde à vue, ce mercredi 15 décembre 2021, après l’alerte à la prise d’otages au centre commercial Vélizy 2 de Vélizy-Villacoublay (Yvelines).

C’est dans la soirée, vers 18h45, que la police a été alertée suite à un appel anonyme.

Une femme signalait une prise d’otages par un ou plusieurs individus dans le cinéma UGC.

Le RAID a été envoyé sur place

Face à la situation, plusieurs patrouilles ont été envoyées sur place ainsi qu’un détachement des policiers d’élite du RAID et de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) numéro 8.

Par précaution, les 18 salles ont été évacuées, ainsi que les restaurants.

Non sans procéder à un contrôle très minutieux de chaque personne.

Mains sur la tête et fouille complète.
L’opération a permis de lever le doute, vers 20 heures, sur la présence d’un preneur d’otages.

Il s’agissait donc d’un canular.

20 couteaux sur lui

En revanche, les policiers ont interpellé trois hommes.

Deux, âgés de 24 ans, originaires de Saint-Cyr-l’Ecole et de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), avaient chacun un couteau dans leur poche.

L’un cachait une arme de poing factice.

Un troisième homme, âgé de 59 ans, originaire d’Antony (Hauts-de-Seine), a montré un profil plus inquiétant.

« Il avait sur lui une vingtaine de couteaux rétractiles à cran d’arrêt. Il a soutenu qu’il était collectionneur. Mais on ne se promène pas avec autant d’armes sur soi. Toutefois, ces trois hommes n’avaient pas un profil agressif. S’il n’y avait pas eu cette alerte, personne ne se serait rendu compte qu’ils étaient armés. Et ils seraient repartis comme ils étaient venus », précise une source proche de l’affaire.

Reste une question en suspens.

Qui a passé cet appel et pourquoi ? Notre source a confirmé ce matin, jeudi 16 décembre, que l’appel avait bien été passé depuis un poste fixe depuis le centre commercial.

Ce qui risque de rendre la tache plus complexe aux enquêteurs pour mettre un nom sur la voix du canular.”

Source : Actu78 – article écrit le 16 décembre 2021 par François Desserre

Photo © François Desserre

Author

admin@fipn-sdlp.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!