Trois surveillants pénitentiaires de la prison du Camp-Est, à Nouville à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, ont été pris en otage par des détenus, ce lundi 13 mai. Les policiers du RAID sont rapidement intervenus pour les libérer.

Tentative de mutinerie, ce lundi 13 mai, au Camp-Est. Trois surveillants pénitentiaires ont été pris en otage par des détenus en début d’après-midi.


Intervention du RAID

Aux alentours de 14h30, certains salariés de la prison ont été appelés à quitter les lieux, pour que le RAID(unité d’intervention spécialisée de la police nationale) puisse intervenir.

Les surveillants ont été relâchés aux alentours de 16 heures et la mutinerie, maîtrisée. Sur le parking, à l’extérieur de la prison, deux femmes de surveillants pénitentiaires, interrogées cet après-midi, ne cachaient pas leur angoisse.

L’un des trois surveillants est actuellement au Médipôle. Il a été roué de coups et est grièvement blessé.

Les dernières mutineries au sein du Camp-Est datent de 2016, avec l’agression d’un surveillant par une dizaine de détenus.

Et de 2015, avec un incendie au sein de la prison suite au suicide d’un prévenu. Les détenus protestaient alors contre leurs conditions d’incarcération.

Cette nouvelle protestation intervient dans un contexte particulièrement tendu en Nouvelle-Calédonie, autour du dégel du corps électoral, pour les élections provinciales.”

Source : la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie – article écrit le 13 mai 2024 par Natacha Lassauce-Cognard et Alix Madec

Photo © Natacha Lassauce-Cognard / NC la 1ère

Author

admin@fipn-sdlp.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!